Bâtiments de la Cie des Indes orientales de 1664 à 1770

  • Abeille Brigantin, construit à La Rochelle, 1721-1723.
  • Achille (1) Vaisseau du roi, 550 tonneaux, 56 canons, armé à Brest pour la Compagnie, le 19 sep. 1720 ; rentré du Pérou en janv. 1723.
  • Achille (2) Vaisseau de 1 200 tonneaux en guerre, 1 500 en marchandises, 70 canons, construit à Lorient, lancé le 5 mai 1744, parti pour Pondichéry le 15 mai 1745 ; désarmé au retour de son 4ème voyage le 14 oct. 1757 à Saint-Domingue.
  • Actionnaire 1 200 tonneaux, percé pour 64 canons, construit à Lorient, lancé le 22 déc. 1767; parti pour Pondichéry le 12 mars 1768; rentré le 30 oct. 1769; devenu vaisseau de guerre; pris en 1782.
  • Adoicée Voir Douée.
  • Adour (1) 360 tonneaux, de Saint-Malo ; parti le 19 juil. 1721 pour la Louisiane, péri en 1722.
  • Adour (2) Flûte de 600 tonneaux, construite à Bayonne, partie de ce port le 1er janv. 1760, désarmée à Chandernagor lors de son 4ème voyage le 23 nov. 1767 ; réarmé, de relâche à l’île de France le 8 juin 1768 allant à Surate.
  • Africain 200 tonneaux, de Saint-Malo ; parti le 8 nov. 1719 pour la Guinée ; désarmé à Lorient le 27 nov. 1726.
  • Aiderabax (?) Prise faite par l’escadre de Saint-Georges le 4 oct. 1762.
  • Aigle (1) Ex-Douée, du Sénégal, 7 juin 1725, reparti pour le Sénégal le 31 octobre 1725.
  • Aigle (2) Frégate de 280 tonneaux, 22 canons, armé à Nantes le 2 août 1734 pour Lorient, parti de Lorient le 29 nov. 1734 pour le Sénégal restée à l’île de France lors de son 3ème voyage le 1er avril 1739 encore en service à Madagascar en 1741.
  • Aigle (3) Bateau de 70 tonneaux, construit au Havre, lancé le 11 janv. 1755, arrivé à Lorient le 23 avril 1755, parti pour le Sénégal le 21 mai 1755, y est resté.
  • Aigle (4) Canot armé par la défense du port en 1761.
  • Aigle blanc Petite frégate de 60 tonneaux de la Rochelle, 60 canons, armé à Brest pour la première escadre de la Compagnie, vers Madagascar, le 7 mars 1665, commandée par capitaine de La Clocheterie (de La Rochelle). Au cours de cette traversée un conflit éclate entre les marins catholiques et protestants. Arrive à Fort-Dauphin le 3 novembre 1665 après une escale à Bourbon et à Galemboule (petit poste au N.E. de Madagascar). Est encore à Fort-Dauphin en mars 1667.
  • Aigle d’or Vaisseau de 600 tonneaux, construit à Bayonne en 1667, armé à Port-Louis le 20 (ou 23) mars 1668, arrivé à Fort-Dauphin le 15 septembre. Armé le 19 oct. pour Surate (arrivée le 15 mars 1669). Armé le à Surate arrivé à Lisbonne le 24 juin 1672 et à Port Louis le 31. Est au Havre en 1680.
  • Aimable (1) Vaisseau de 550 tonneaux, 50 canons, lancé à Lorient le 6 août 1740 ; parti pour l’île de France le 3 avril 1741; resté à cette île le 4 mai 1748.
  • Aimable Nanon Frégate frétée par la Compagnie ; partie pour l’île de France le 15 avril 1748 ; périe à son retour à Noirmoutier.
  • Ajax Ex-prise anglaise, 580 tonneaux, armée à Brest le 12 janv. 1763, arrivée à Lorient le 9 mars 1763, partie pour les Mascareignes le 23 avril 1763 ; désarmée au retour de son 3ème voyage dans l’Inde le 6 déc. 1769.
  • Alcyon (1) Construit à Lorient, 1724-1725 ; parti le 27 févr. 1725 ?; désarmé après le 21 juil. 1730.
  • Alcyon (2) Bateau de 35 tonneaux, construit apparemment à Lorient, parti pour le Sénégal le 5 oct. 1739 ; resté là-bas.
  • Alexandre Pinque de 340 tonneaux, construite en Angleterre en 1719 ; partie le 22 juin 1720 pour la Louisiane, désarmée après le 30 août 1734.
  • Alouette (1) Bateau de 30 tonneaux, construit à Lorient, parti pour le Sénégal le 6 juin 1730, resté au Sénégal.
  • Alouette (2) Bateau de 35 tonneaux, lancé à Lorient le 10 oct. 1736, parti pour le Sénégal le 15 nov. 1736 ; resté au Sénégal.
  • Alouette (3) Bateau de 30 tonneaux, construit à Caudan (rive gauche du Scorff), lancé le 8 mars 1749 ; parti pour le Sénégal le 10 avril 1749 ; resté là-bas.
  • Alouette (4) 40 tonneaux, barque de la Compagnie qui existait en 1755, partie au cabotage le 30 janv. 1756 ; il faut probablement l’identifier au chasse-marée ou brigantin de 45 tonneaux qui repartit pour Gorée le 13 oct. 1758 et désarma à Brest le 6 janv. 1759.
  • Américain 200 tonneaux, construit à Nantes, parti le 30 mars 1723 ; désarmé après le 5 mai 1732.
  • Amphitrite (1) Navire du roi, donné à fret à la Société Jourdan armé à Port-Louis, au mois de mars 1698, pour le port de Canton en Chine. Il rentre au Port-Louis le 1er août 1700. La Compagnie des Indes renouvela son traité avec les sieurs Jourdan, Coulonge et Cie, le 23 octobre 1700, mais cette fois limitait aux ports de Canton et de Nimpo, les comptoirs où la société Jourdan pourrait commercer en Chine. Frété pour la seconde fois par la Compagnie de la Chine, il est rentré à Nantes au mois d’août 1703.
  • Amphitrite (2) Ex-Comtesse de Pontchartrain, 600 à 800 tonneaux, construit à Brest en 1712, parti le 28 déc. 1719 pour Moka, désarmé à Lorient le 24 août 1721.
  • Amphitrite (3) Vaisseau de 500 tonneaux, construit à Hambourg, arrivé à Lorient le 1er déc. 1732, parti pour les Indes le 26 févr. 1733; désarmé à Lorient le 22 juil. 1739 après son 3ème voyage (il avait changé d’équipage avec le Duc d’Anjou, resté à Maurice.
  • Anglesey (Plus généralement appelée Anglesea), frégate du roi, désarmé à l’île de France après avoir été armée pour la course ; armé à ladite île par la Compagnie le 28 févr. 1748 (État-major et équipage de la Compagnie), désarmé à Brest le 30 juil. 1749.
  • Anna-Maria Yack anglais pris par la Cybèle à Portendick en 1754, armé avec l’équipage du Petit Chasseur, désarmé à Lorient le 16 juillet 1754.
  • Annibal (1) 150 tonneaux, construit à Nantes en 1720 ; armé le 21 févr. 1723 pour la Guinée ; condamné à Saint-Domingue le 27 févr. 1735.
  • Annibal (2) De Bristol, prise faite le 16 janv. 1746 par le Centaure et autres bâtiments de la Compagnie.
  • Anonyme Bateau de 30 tonneaux, construit à Caudan, lancé le 28 déc. 1749 ; parti le 15 avril 1750 ; resté au Sénégal.
  • Anson (Prise anglaise,), armé à Maurice (capitaine Surville) le 29 juil. 1749, désarmé à Pondichéry le 8 sept.1750.
  • Apollon (1) Vaisseau de 580 tonneaux, construit à Hambourg en 1720, arrivé à Lorient avant le 12 mai 1721, désarmé le 20 mai 1726 ; condamné le 18 juin 1727.
  • Apollon (2) Vaisseau de 600 tonneaux, armé à Londres le 13 janv. 1733, désarmé à Lorient le 18 mars 1733 ; pris lors de son 7ème voyage (4 aux Indes, 3 au Sénégal) le 25 avril 1745.
  • Apollon (3) Vaisseau de 600 tonneaux, lancé le 18 août 1746, muni de 30 canons, parti le 26 mars 1747 pour l’océan Indien ; pris le 14 mai.
  • Apollon (4) Frégate du roi, armée à l’île de France au compte de la Compagnie le 28 févr. 1748, désarmée à Brest le 22 mars 1750 (commandant La Porte Barré).
  • Aquilon 55 tonneaux, armé à Nantes le 31 juil. 1724 pour Lorient ; désarmé à la Martinique le 11 juil. 1725.
  • Argonaute (1) Vaisseau de 550 tonneaux, construit en Angleterre en 1719, arrivé au début de 1721 à Lorient ; désarmé le 5 mai 1734.
  • Argonaute (2) Vaisseau de 600 tonneaux, construit à Lorient, lancé le 25 oct. 1738 ; parti pour les Indes le 11 mars 1739; désarmé après son 4ème voyage aux Indes le 21 oct. 1748. Extraits du livre de bord.
  • Astrée (1) 110 tonneaux, construit à Lorient en 1725, parti pour le Sénégal le 24 mars 1726 ; sert encore dans l’Inde en 1736.
  • Astrée (2) Frégate de 200 tonneaux, lancée à Lorient le 26 juin 1751, partie pour le Sénégal le 11janv. 1752 ; prise lors de son 5ème voyage le 20 sept. 1755 en temps de paix ; non rendue.
  • Atalante Vaisseau de 500 tonneaux, construit en Angleterre en 1719, parti de Lorient le 29 juin 1721pour l’Inde ; repart (pour la Chine) seulement le 23 déc. 1729 ; naufrage à Maurice le 4 avril 1737.
  • Auguste Vaisseau de 900 tonneaux ; peut porter 46 canons ; lancé à Lorient le 17 mai 1746 ; parti le 26 mars 1747, mais n’a pas quitté l’Atlantique ; resté à l’île de France lors de son 4ème voyage le 12 sept. 1756, encore en service en mai 1757.
  • Aurore (1) Navire de 800 (ou 900) tonneaux, 44 canons, 210 hommes, commandé par le capitaine Marquaysac, armé du Port-Louis le 7 avril 1699, se trouvant à Surate en décembre 1699. Il en part le 1 février 1700 et de Goa pour la France le 12 février, arrive au Port-Louis à la fin de juillet 1700. Est à Port-Louis le 2 mai 1703, lors du recensement de Mr de Luzançay. Parti du Port-Louis le 22 avril 1704, commandé par le capitaine Houssaye, il se porte directement à l’île Anjouan, où il arrive le 21 août, c’est un armement mixte; il était confié au commandant Robeck, baron de Pallières, capitaine de vaisseau, (enseigne de vaisseau le 1er février 1666, lieutenant le 28 février 1673, capitaine le 13 janvier 1677, mort le 28 juin 1717) et accompagné de trois vaisseaux dont L’Agréable, vaisseau du Roi du troisième rang, 52 canons, 364 hommes ; commandé par le baron de Pallières et La Mutine, frégate, 40 canons, 214 hommes ; commandé par M. du Dresnay. Arrivé à Pondichéry le 17 janvier 1705, l’escadre reprit la mer le 21 février, passa d’abord à Bourbon, puis alla détruire le fort portugais de Benguela, sur la côte d’Angola au mois de juin. Elle quitta la côte d’Afrique le 30 juillet relâcha à la baie de Vigo le 22 septembre. Il rentra au Port-Louis le 14 octobre 1705. Vendu à la Compagnie Jourdan et consorts en août 1706, il repart aux Indes au début 1708
  • Aurore (2) 200 tonneaux (serait de 1709 et anglaise) de Saint-Malo le 4 juin 1718 pour la Guinée ; brûlé à La Havane le 23 juin 1720.
  • Aurore (3) 250 tonneaux, construit en 1712 en Angleterre ; parti du Havre le 2 mars 1725 pour la Guinée ; désarmé le 10 nov. 1731.
  • Aurore (4) Frégate de 200 à 280 tonneaux, achetée et armée à Saint-Malo, partie dudit port le 17 août 1734 pour Lorient, et de Lorient pour le Sénégal le 12 févr. 1735, désarmée définitivement le 13 oct.1742, au retour de son 6ème voyage (peut-être 7ème) au Sénégal.
  • Aurore (4) Bâtiment frété allant au Sénégal (transporte des passagers pour la Compagnie), juil. 1743.
  • Aventure Prise anglaise qui aurait été faite le 17 janv. 1762.
  • Aventurier 350 tonneaux (serait de 1708 et anglais) parti le 29 juin 1720 pour la Louisiane ; péri à Molène le 10 févr. 1726.
  • Aventurier Capitaine LAGET : bâtiment qui s’est trouvé au Sénégal et à Portendick avec la Gloire en 1737 (1er semestre).
  • Badine Frégate de 380 tonneaux, construite à Saint-Malo en 1712 ?; partie le 27 juin 1720 ; désarmée le 27 sept. 1737.
  • Bagatelle (Aucune indication sur le genre de ce bâtiment, destiné à se rendre aux Indes) capitaine SURVILLE cadet, en armement à Nantes en juin 1747 ; prise en 1747 (il doit s’agir d’une petite frégate, J. François SURVILLE étant alors 1er enseigne).
  • Baleine (1) Flûte de 390 tonneaux, construite en Hollande en 1717, partie pour la Louisiane le 11 juil. 1720 ; désarmée le 27 mars 1733.
  • Baleine (2) Flûte de 800 tonneaux, construite à Lorient, lancée le 16 févr. 1741 ; partie pour les Mascareignes le 22 mai 1741 ; condamnée à Maurice au retour de la Chine le 11août 1753 lors de son 5ème voyage.
  • Baleine (3) Flûte de 600 tonneaux, construite à Lorient, lancée le 24 mai 1757 ; partie pour les Indes le 7 mars 1758; prise en rade de Pondichéry le 7 ou 8 oct. 1760.
  • Beaumont (1) Ex-flûte du roi, l’Outarde, en armement au Passage (Espagne) nov. 1760 ; se trouvait encore dans ce port le 24 mai 1761 ce qui rend probable son départ le 8 juin 1761 et sa prise le 7, contrairement à une autre source qui la dit armée le 11 mai 1761 et prise le 4 juin suivant.
  • Beaumont (2) Vaisseau (ou flûte, percé pour 26 canons) de 900 tonneaux, construit à Lorient, lancé le 19 août 1762; parti pour la Chine le 3 janv. 1763 ; arrivé le 15 juil. 1770 d’un 4ème voyage à la Chine.
  • Belette Barque, chasse-marée, puis corvette de 35 tonneaux, lancée à Caudan le 7 sept. 1748 ; débute le 16 nov. 1748 par la navigation au cabotage, armée le 24 nov. 1750 pour le Sénégal ; restée audit lieu lors de son 2nd voyage (partie le21 mai 1752), son équipage rentre par le Saint-Pierre le 1er janv. 1753.
  • Belle Barque du Sénégal ; 23 mai 1721.
  • Bellone (1) Pinasse de 370 tonneaux, construite en Hollande en 1707, 1er voyage en 1720 ; naufragée en Louisiane le 1er avril 1725.
  • Bellone (2) Barque de 30 tonneaux, partie en cabotage le 7 juil. 1736 ; en radoub en juin 1737.
  • Bellone (3) Chaloupe armée pour la défense du port en 1761.
  • Berryer Vaisseau de 900 tonneaux, percé pour 50 canons, lancé à Lorient le 20 oct. 1759 ; parti le 26 mars 1760 pour l’île de France ; rentré le 19 juin 1769 d’un 5ème voyage ( 2 aux Mascareignes et 3 à la Chine).
  • Bertin (1) Vaisseau de 1 200 tonneaux, percé pour 64 canons ; lancé à Lorient le 29 oct. 1760 ; parti pour l’Inde le 28 mars 1761, pris le 2 avril.
  • Bertin (2) Vaisseau de 900 tonneaux, percé pour 56 canons, lancé à Lorient le 29 sept. 1761 ; parti pour les Mascareignes le 25 févr. 1762, rentré le 12 juil. 1770 de son 3ème voyage (2 pour l’océan Indien, 1 pour la Chine).
  • Biche Bateau de 35 tonneaux, lancé le 13 juin 1752 ; parti pour le Sénégal le 28 déc. 1752 ; resté au Sénégal.
  • Bien-aimé Vaisseau de guerre de la Compagnie de 1490 tonneaux, percé pour 58 canons, en porte 68 ; lancé le 24 août 1756 (lancement achevé dans la nuit) ; parti pour l’océan Indien le 3 mai 1757 ; péri après le combat du 29 avril 1758 à la côte de Coromandel.
  • Blampignon Vaisseau, armé du Havre en mai 1673 pour Port-louis, retenus par des vents contraires, rentre au port, ressort quelques jours après. Armé à Port-Louis, le 13 février 1674, pour aller secourir le Soleil d’Orient en difficulté sur les côtes du Mozambique, commandé par le capitaine Cornuel, et doté d’un équipage exceptionnel de 250 marins, recueille les 64 survivants du massacre de l’île Dauphine le 9 septembre 1674. Armée à Surate le 1 janvier 1676, désarmée à Port Louis le 21 juin 1676. Est à Port-Louis en 1680. Armé pour les Indes (et le Siam ?) en mars 1681, conduit par le capitaine Lingénieur du Chesnaye, il est désarmé à Port-Louis le 18 juillet 1682. Réarmé le 20 mars 1683, pour Surate commandé par le même capitaine. Désarmé à Port-louis en janvier 1684. Désarmé définitivement après ce voyage.
  • Bon Bateau du Sénégal, 1720 ( ?).
  • Bonnaventure 75 à 90 tonneaux, construit en Angleterre en 1714 ; armé au Havre en 1719 pour le Sénégal désarmé définitivement le 9 mars 1724.
  • Both n°3 Prise anglaise faite par le Condé (expédition du Comte d’Estaing) envoyé le 15 mars 1761 à l’île de France ; perdu à la côte de Sumatra.
  • Both n°4 Prise faite par d’Estaing ; arrivé à Maurice le 23 déc. 1761.
  • Both n°5 Prise faite par le même ; P. DUVAL l’a commandé avant le Batave dans le laps de temps qui va du 15 mars 1761 au 1er déc. 1761.
  • Boullongne Flûte de 600 tonneaux, percée pour 20 canons, lancée le 29 sept. 1758 ; parti pour les Indes le 31 mars 1759, prise lors de son 2ème voyage le 27 déc. 1761 (avec la comte d’Estaing à bord).
  • Bourbon (1) Vaisseau de 240 tonneaux. Part de Port-Louis pour Surate en mars 1701. Est à Port-Louis le 2 mai 1703, lors du recensement de Mr de Luzançay.
  • Bourbon (2) Vaisseau de 850 à 1 000 tonneaux, 54 canons, construit en Angleterre en 1721, parti de Brest pour l’Inde le 13 févr. 1722 ; rentré le 11 avril 1724 ; réarmé le 10 févr. 1728 ; condamné à l’île de France le 27 juil. 1732.
  • Bourbon (3) ou Duc-de-Bourbon Vaisseau de 850 tonneaux, construit à Lorient, lancé le 6 mai 1734 ; parti pour les Indes le 2 févr. 1735 ; condamné à l’île de France au cours de son 4ème voyage le 12 déc. 1744 ; mais réarmé en avril 1745 (au compte du commerce ( ?) ; condamné à Pondichéry le 31 oct. 1746.
  • Bourbon (5) Vaisseau de 600 tonneaux, percé pour 40 canons, construit à Lorient, lancé le 22 juil. 1751 ; parti pour l’Inde le 17 déc. 1751 ; désarmé au cours de son 3ème voyage le 31 juil. 1759 à l’île de France.
  • Bourbon (4) Frégate, voir Duc de Bourbon.
  • Boutin Flûte de 600 tonneaux, percé pour 20 canons ; construite à Lorient, lancée le 16 sept. 1758 ; partie pour l’Inde le 31 mars 1759 ; prise le 11 févr. 1762 au retour de son 2nd voyage.
  • Brack Ou Bracq Bateau de 30 tonneaux, construit à Lorient, lancé le 10 avril 1751, parti le 20 mai 1751pour le Sénégal ; resté là-bas.
  • Brave (1) Bateau du Sénégal, 1722-1724.
  • Brave (2) Bateau de 30 tonneaux, construit à Lorient, parti le 16 sept. 1737 ; resté au Sénégal.
  • Bretonne Gabare construite à Lorient en 1714 ?; en service jusqu’en 1749 (?).
  • Brillant (1) Vaisseau de 550 tonneaux, percé pour 50 canons, lancé le 22 oct. 1740 ; parti pour l’océan Indien le 5 avril 1741 ; désarmé définitivement après son 3ème voyage ( 2 dans l’océan Indien, 1 au Canada) ; il était rentré le 28 août 1750.
  • Brillant (2) Navire frété par la Compagnie, parti avec l’Heureux pour Brest en mars 1748.
  • Brillant (3) Vaisseau construit à Lorient à partir du 1er avril 1756, lancé le 14 sept. 1757 (opération manquée, relancé le 27 sept. 1757); armé pour les Indes, mais parti pour le Québec le 27 avril 1758. Devenu bâtiment du Roi avant le 8 novembre 1758, réarmé par la marine royale en 1759.
  • Brillante Chaloupe pour aller au devant des vaisseaux, 1721.
  • Brisson 700 tonneaux (vaisseau ou flûte ?) percé pour 24 canons, construit à Lorient, lancé le 27 sept. 1767 ; parti le 23 déc. 1767 pour l’Inde, rentré le 5 nov. 1769, remis au roi le 8 déc. 1769.
  • Bristol Frégate de 400 tonneaux, construite en Angleterre ; parti le 15 janv. 1748 pour Cadix désarmée à l’île de France le 9 juil. 1757 au cours de son 4ème voyage à l’île de France (ex-frégate du roi).
  • Brochet Bateau de 36 tonneaux, construit à Lorient ; parti le 10 mai 1743 pour le Sénégal où il est resté.
  • Calypso Gabare, corvette ou même frégate de 250 tonneaux, construite à Nantes en 1756, disponible le 8 nov. 1756, commence par faire du cabotage le 13 janv. 1763, se rend à Cadix porter son équipage au vaisseau La Paix ; fait un voyage à Juda (1765-66) et reprend le cabotage ; existe en 1770.
  • Canot Bleu Armé pour la défense du port, 1761.
  • Cavalier Construit à Londres, 359 tonneaux, parti pour les Canaries le 28 mai 1732, rentré le 2 août 1737 après 2 voyages aux Indes, démoli presque aussitôt.
  • Centaure (1) 550 à 650 tonneaux, 44 canons (construit à Brest en 1713), armé à Saint-Malo le 13 févr. 1721 pour le Pérou ; condamné à Brest le 19 août 1726.
  • Centaure (2) Vaisseau de 1 200TX en guerre, 1 500TX en marchandises, 70 canons, construit à Lorient, lancé le 17 avril 1745 ; parti pour l’océan Indien le 10 janv. 1746; naufrage au cap des Aiguilles (Afrique du Sud) le 19 janv. 1750.
  • Centaure (3) Vaisseau de 1 300TX, percé pour 70 canons, lancé à Lorient le 7 sept. 1751 ; désarmé à l’île de France au cours de son 3ème voyage dans l’océan Indien le 30 nov.1759 ; réarmé, sert au moins jusqu’au 18 juil. 1760.
  • Cerf Corvette de la Compagnie, construite à Lorient, lancée le 11 sept. 1751, 200 tonneaux, partie pour le Sénégal le 21 mai 1752 désarmée à l’île de France le 10 févr. 1756 ; réarmée, naufragée le 17 janv. 1757 à Sainte-Marie de Madagascar.
  • Cerf-Volant (1) de 120 tonneaux, commandé par le capitaine Pontho, part du Port-Louis, le 18 octobre 1692, avec des dépêches pour F. Martin à Pondichéry. Le 21, il fut enlevé par un corsaire de Flessingue à cent lieues des côtes françaises.
  • Cerf-volant (2) 30 tonneaux, construit apparemment à Lorient, parti le 10 juin 1740 pour le Sénégal mais pris par les espagnols le 18 juin 1740 à La Corogne ; rendu; reparti le 15 nov. 1741 ; resté au Sénégal.
  • Cerf-volant (3) Chasse-marée, 14 tonneaux, en service en nov. 1747 ; fait cabotage jusqu’au mois de juin 1769.
  • Cerf-volant (4) Chasse-marée ponté, 18 tonneaux, mentionnée en 1770 (s’il est différent du précédent).
  • Chameau (1) Flûte de 400 tonneaux, construite en Hollande en 1716 ; partie le 3 août 1720 pour la Louisiane ; naufragée le 9 juin 1725.
  • Chameau (2) Brigantin de 70 tonneaux, 6 canons, lancé à Lorient le 14 avril 1753 ; parti le 3 mai 1753 ; resté au Sénégal.
  • Chameau (3) Flûte de 750 tonneaux, percée pour 24 canons, lancée à Lorient le 26 janv. 1758 ; partie pour les Indes le 15 avril 1758 ; désarmée à La Corogne le 18 avril 1761 ; réarmée sous le nom de Saint-Ignace-de-Loyola, arrivée à Lorient le 16 oct. 1761; désarmée au retour de son 4ème voyage dans l’océan Indien le 5 juin 1766.
  • Champluisant Gabarre de 100 tonneaux en service à Port-louis en 1680
  • Chancelier Bâtiment de la Compagnie de Chine qui rentre à Port-Louis en 1704 en provenance de Chine
  • Charente Flûte de 380 tonneaux ; en armement en janv. 1721 pour la Louisiane, réarmée le 22 avril 1721 ; naufragée le 28 avril 1721 en sortant de la rade.
  • Chargeur Chasse-marée de 28 tonneaux, armé au cabotage le 20 oct. 1756 ; encore mentionné en 1770.
  • Charles 230 tonneaux, parti de Lorient le 30 juin 1720 pour la Guinée (?).
  • Charles-Auguste (Ex-Saint-François) de la Compagnie du Sénégal ; armé au Havre pour Saint-Domingue le 15 juin 1718 ; désarmé à Lorient le 23 oct. 1719.
  • Charlotte Brigantin écossais pris par le Brillant le 5 mai 1758.
  • Charmant Bateau parti pour le Sénégal le 19 mars 1741, naufragé le 22 mars 1741 à 30 lieues du cap Finisterre, équipage sauvé par le Prince-de-Conty.
  • Charmante 380 tonneaux, construite à Lorient ; partie pour l’Inde le 12 mars 1744 ; s’est rendue au retour à Louisbourg où elle a été prise le 3 août 1745.
  • Charolois Frégate de 300 tonneaux, amenée d’Angleterre par un équipage anglais le 18 mars 1733 ; armée pour les Indes le 12 avril 1734 ; désarmée définitivement à son retour le 8 avril 1735.
  • Chasseur (1) Bateau de 45 tonneaux, parti le 15 janv. 1745 pour Juda ; pris le 24 janv. 1745.
  • Chasseur (2) Bateau de 35 tonneaux, armé en 1745, parti le 25 avril 1746 pour le Sénégal ; pris le 2 mai.
  • Chasseur (3) De Saint-Malo, voir Petit Chasseur.
  • Chauvelin 500 tonneaux, construit à Saint-Malo en 1731 ; parti de ce port pour les Indes le 12 nov. 1733 désarmé au retour de son 4ème voyage dans l’océan Indien Le 19 sept. 1742.
  • Cher Brigantin ; parti pour la Louisiane le 3 avril 1721 ; péri en sept. 1722.
  • Cheval Marin Bateau de 30 tonneaux, parti le 10 juin 1740 pour le Sénégal ; pris, rendu par les espagnols, resté en Afrique ; est en Gambie en mars 1742.
  • Chevalier (parfois Cheval Marin (2), 480 tonneaux, construit en Hollande, arrivé à Lorient avant le 20 sept. 1748 ; parti pour le Sénégal le 3 mars 1749 ; reparti le 21 janv. 1750 pour le Sénégal et l’île de France où il désarme le 31 déc. 1750 ; encore en service dans l’océan Indien en mai 1751.
  • Christianus-Quintus Navire pris sur l’ennemi acheté par la Compagnie à Brest pour 35 000 L., le 6 août 1694. Un arrêt du Conseil d’État, du 6 décembre 1695, la déchargeait des droits que l’amirauté réclamait pour cette acquisition.
  • Cigale Bateau de 35 tonneaux ; parti pour le Sénégal le 15 janv. 1745 ; il y serait arrivé le 2 mars 1745 ; pris par les anglais le 14 août 1745.
  • Civette Bateau de 40 tonneaux, lancé le 31 mars 1754 ; parti le 30 mai 1754 pour le Sénégal où il est resté.
  • Coche Navire du roi de 500 tonneaux, loué pour un armement vers Pondichéry, au départ de Brest le 17 janvier 1684, sous les ordres du capitaine du Hautmesnil. Désarmé à Port-louis, le 21 juillet 1685, de retour des Indes. Achat de la flûte par la Compagnie. Réarmé à Brest le 19 février 1686, sous les ordres du capitaine du Hautmesnil, arrivé à Pondichéry le 17 juillet, repart immédiatement pour Tenasserim au Siam. Armé à Pondichéry en février 1687, désarmé à Port-louis le 12 août 1687. Armé à Port-Louis le 12 mars 1688 pour Pondichéry. désarmé le 1er février 1689. Armé à Pondichéry à la fin février, capturé au Cap le 5 mai 1689 par les Hollandais.
  • Choiseul Voir Duc de Choiseul.
  • Clothilde Propriétaire VIGOREUX ; part le 13 juin 1754 emmenant comme passagers des officiers de troupe de la Compagnie; désarmé à Maurice ; navigue dans l’océan Indien (vaisseau de côte).
  • Colombe (1) Bateau de 35 tonneaux, construit à Lorient ; parti pour le Sénégal le 25 avril 1746 ; resté là-bas.
  • Colombe (2) Frégate de 180 tonneaux, 10 canons, construite à Lorient, lancée le 6 févr. 1751, encore en service dans l’océan Indien en janv. 1759.
  • Compagnie des Indes 600 tonneaux, percé pour 30 canons, construit à Lorient, lancé le 17oct. 1750 ; parti pour les Indes le 3 févr. 1751 ; prise au cours de son 4ème voyage le 6 nov. 1760 sous le fort danois de Trinquebar par les anglais.
  • Comte d’Argenson (1) Vaisseau de 600 tonneaux, construit au Pélerin (sur la Loire), sorti de la Loire le 16 nov. 1748, désarmé le 20 à Lorient ; parti pour les Indes le 25 mars 1749 ; désarmé à l’île de France le 31 août 1751 ; devenu vaisseau de côte, encore en service en déc. 1753.
  • Comte d’Argenson (2) 1 000 tonneaux, percé pour 50 canons, lancé le 3 juil. 1757 ; parti le 7 mars 1758 pour l’océan Indien ; désarmé le 04 mai 1769 au retour de son 4ème voyage aux Indes.
  • Comte d’Artois 1 200 tonneaux, percé pour 64 canons, construit à Lorient, lancé le 20 nov. 1759 ; parti le 26 mars 1760 pour les Indes, rentré le 12 janv. 1764 ; reparti le 27 oct. 1765, rentré le 09 mai 1767 (il s’était échoué à l’entrée du Port-Louis de l’île de France et avait été renfloué) ; utilisé comme ponton.
  • Comte de Provence 1 490 tonneaux, percé pour 58 canons en porte 68 ; lancé le 10 août 1756 ; parti le 30 déc. suivant pour les Indes, rentré à Lorient le 11 juil. 1764 ; devenu ponton.
  • Comte de Toulouse (1) 350 tonneaux, de Saint-Malo ; parti en déc. 1717 pour l’Inde, rentré à Saint-Malo le 19 juil. 1719 ; serait reparti pour Juda et arrivé en juil. 1720 en Louisiane.
  • Comte de Toulouse (2) 250 à 300 tonneaux, de Bayonne; parti à la fin de l’année 1718 pour la Louisiane ; confisqué au Brésil le 28 oct. 1724.
  • Comte de Toulouse (3) Frégate de 180 tonneaux, en armement à Barfleur pour le Sénégal au 1er trimestre 1721.
  • Comte de Toulouse (4) 600 tonneaux, 40 canons, construit à Lorient, lancé le 31 déc. 1732, désarmé le 20 mai 1742 au retour de son 4ème voyage (2 en Chine et 2 aux Indes).
  • Comtesse Frégate de 270 tonneaux, lancée à Lorient le 22 sept 1736 ; parti pour les Indes le 21 déc.1737 ; désarmé après le 9 mars 1747 ; elle avait fait 4 voyages à Juda ou au Sénégal (dont le dernier) et 4 autres seulement à Bordeaux (1 frégate Comtesse est coulée à Chandernagor le 23 mars 1757 : serait-ce la même ou 1 bâtiment construit aux Indes ?).
  • Comtesse de Pontchartrain Voir Amphitrite.
  • Condé (1) Vaisseau de 600 tonneaux, 28 canons, lancé à Lorient le 10 déc. 1732 ; parti le 14 mars 1733 pour les Indes ; rentré de son 5ème voyage (2 pour les Indes, 3 pour la Chine) le 15 sept. 1742, vendu, parti pour Saint-Malo le 31 déc. 1742.
  • Condé (2) Vaisseau de 900 à 1 000 tonneaux, percé pour 64 canons, lancé à Lorient le 30 août 1753, parti pour la Chine le 30 déc. 1753 ; son 2nd voyage dura du 31 déc. 1756 au 12 janv. 1764 (différentes croisières dans l’océan Indien) ; désarmé le 1er sept. 1769 à l’issue de son 4ème voyage (1 pour la Chine, 3 pour les Indes).
  • Content Vaisseau du roi de 60 canons, 1 000 tonneaux, construit à Lorient en 1716-19 ; accompagne les bâtiments de la Compagnie au Pérou le 16 nov. 1720 de Saint-Malo, rentré à Brest en janv. 1723. Acheté par la Compagnie en 1747 ; arrivé de Brest le 3 juil. 1747 ; parti pour les Indes le 23 août 1747 ; désarmé à Maurice le 30 sept. 1748 ; réarmé, sert jusqu’en févr. 1749 ; converti en ponton à Maurice.
  • Couronne Vaisseau de 200 tonneaux armé à Saint-Malo, le 23 décembre 1666, arrivé à la mi-1667, réarmé le 27 octobre 1667, pour Cochin (24 décembre), puis Suali, le port de Surate (arrivée le 13 février 1668) . Réarmé immédiatement avec des rafraîchissements pour Fort-Dauphin. Réarmé au départ de Fort-dauphin le 12 août 1669 pour Surate, arrivée (après une tempête) le 23 septembre 1669. Armé le à Surate arrivé à Lisbonne le 24 juin 1672 et à Port Louis le 31. Est à Port-Louis en 1680
  • Courrier de Bourbon 100 tonneaux, parti en févr. 1718 pour l’Inde ; désarmé définitivement le 26 oct. 1725.
  • Courrier d’Orléans 120 tonneaux, construit à Lorient en 1727 ; parti le 08 nov. 1727 pour la Louisiane ; désarmé définitivement le 15 oct. 1740.
  • Cupidon (1) Bateau de 40 tonneaux, parti pour le Sénégal le 31 mai 1732 ; resté audit lieu.
  • Cupidon (2) Bateau de 45 tonneaux, parti pour le Sénégal le 18 juin 1735 ; resté audit lieu.
  • Curieuse Barque du Sénégal, 1717-1723.
  • Curieux (1) Senau de 110 tonneaux, 2 canons, construit à Lorient, lancé le 18 avril 1769 ; destiné pour servir le Gange ; parti pour les Indes le 6 juin 1769 (en fait pour Cayenne) ; rentré le 14 déc. 1769, passé au roi.
  • Curieux (2) Navire de cinquante canons, (appartenant à Martin de La Chapelle, armateur à Saint-Malo) part de Brest, le 6 janvier 1708 pour Moka, il rentre à Saint-Malo le 8 mai 1710 avec 1 300 milliers de café. En cours de route, ils avaient rançonné deux navires anglais à la hauteur de Lisbonne, pris un hollandais de 36 canons, le Grand-Vainqueur-de-Middelelbourg, auprès de l’Ascension; et, au retour, un autre hollandais de 40 canons, l’Esquivic, dans les parages des îles Maldives.
  • Cybèle Frégate de 170 tonneaux, 18 canons, construite à Lorient, lancée le 19 nov. 1744 ; armée en 1er lieu pour Bordeaux le 8 janv. 1745 ; partie le 28 févr. 1747 pour les Indes ; naufragée au cap de Bonne Espérance le 19 mars 1756 au cours de son 5ème voyage au long cours (3 au Sénégal, 2 dans l’océan Indien).
  • Cygne (1) Bateau du Sénégal de 27 tonneaux, construit à Lorient ; parti pour le Sénégal le 29 mai 1729.
  • Cygne (2) Bateau de 35 tonneaux, lancé à Lorient le 22 oct. 1736 ; pari le 15 nov. 1736 pour le Sénégal où il est resté.
  • Cygne (3) Bateau de 30 tonneaux, construit à Lorient, parti le 9 nov. 1738 pour le Sénégal où il est resté.
  • Cygne (4) Bateau de 80 tonneaux , 4 canons, construit à Caudan, lancé le 3 oct. 1748 ; parti le 3 mars 1749 pour le Sénégal où il est resté.
  • Cygne (5) Corvette anglaise prise par le Bien-aimé, le Zodiaque (vaisseau du roi) et autres bâtiments le 5 juin 1757 ; encore en service dans l’océan Indien en 1763 ( » vaisseau de côte  » qui, semble-t-il, appartient depuis 1759 à un particulier).
  • Damel Bateau de 30 tonneaux, construit à Lorient, lancé le 10 avril 1751 ; parti le 20 mai 1751 pour le Sénégal où il est resté.
  • Danaé (1) Vaisseau de 550 tonneaux, construit à Lorient en Angleterre en 1719 ; parti pour la Chine le 7 mars 1721; condamné à Maurice le 30 mai 1734.
  • Danaé (2) Frégate de 400 tonneaux, percée pour 36 canons, lancée à Lorient le 17 déc. 1754, partie le 3 mai 1755 pour l’océan Indien ; restée à Pondichéry le 3 févr. 1756.
  • Daniel Brigantin écossais pris par le Brillant le 5 mai 1758.
  • Darmouth Navire de Nantes frété par la Compagnie ; parti pour les Mascareignes le 28 mars 1747, pris le 14 mai.
  • Dauphin (1) 360 tonneaux, parti de Saint-Malo le 9 déc. 1719 pour Moka ; condamné à la Martinique le 21 juin 1724.
  • Dauphin (2) Vaisseau ou frégate de 500 tonneaux, construit à Hambourg, disponible audit lieu en sept. 1730 parti de Lorient pour les Indes le 20 oct. 1731 ; condamné au Bengale (Chandernagor) le 12 janv. 1739 lors de son 4ème voyage aux Indes.
  • Dauphin (3) Vaisseau de 600 tonneaux , 30 canons, déjà construit à Lorient en mars 1743 ; parti pour la Chine le 5 oct. 1743 ; pris par les Anglais le 5 févr. 1745 dans le détroit de Banca. C’est sur ce bateau que Pierre Poivre a pris place à Canton, pour son retour de Chine, après avoir mit fin à sa vie de missionnaire.
  • Dauphin (4) 750 tonneaux, percé pour 46 canons, construit à Lorient, lancé le 8 oct. 1748, parti pour l’Inde le 25 mars 1749 ; resté aux Indes lors de son 4ème voyage au long cours (1 pour la Chine, 3 pour l’océan Indien) ; il était parti le 6 mars 1757 est encore en service en nov. 1758.
  • Dauphin (5) Canot, armé pour la défense du port en 1761.
  • Dauphin (6) 1 000 tonneaux, percé pour 26 canons, construit à Lorient, lancé le 4 oct. 1766 ; parti pour l’Inde le 8 mars 1767; rentré d’un 2nd voyage pour la Compagnie le 28 juil. 1770 ; passé au roi.
  • Dauphin Couronné Vaisseau de 800 tonneaux, construit à Saint-Malo en 1667, armé à Port-Louis le 11 avril 1670 pour Surate, commandé par M. Baron. Armé de Surate pour Port-Louis le 9 janvier 1672 avec une cargaison de 3 millions de livres, arrivé le 29 juin en rade de Belle-Ile. Vendu au Havre en ? (avant 1680).
  • Dauphine Flûte hollandaise de 250 tonneaux, rachetée à Crozat ; partie le 25 oct. 1717 pour la Louisiane ; détruite en 1719 par les espagnols.
  • Découverte (1) 180 tonneaux (de 1708 ?) ; propriété de la Société Jourdan de St Malo, part aux Indes au début 1708; parti de Saint-Malo le 27 juin 1720 pour le Pérou ; confisquée en 1721.
  • Découverte (2) Chaloupe de la Compagnie (ou corvette) ; en service pour la défense du port en 1760 et pour communiquer avec Belle-Ile en 1761 ; prise par les anglais.
  • Désir Senau, prise faite par l’escadre de Saint-Georges le 20 janv. 1762 ; en service encore dans l’océan Indien en mars 1768.
  • Deux Frères Flûte, construite en Hollande en 1715 ; partie de La Rochelle pour la Louisiane en 1719 ; périe après le 16 août 1727.
  • Diane (1) 330 tonneaux (Angleterre en 1719 ?) ; parti le 30 mai 1721 pour l’Inde ; en 1736 dans l’océan Indien.
  • Diane (2) Frégate, construite au Pérou en 1736, se trouve avec la Comtesse à Portendick (Mauritanie) le 10 févr. 1738 ; apparemment désarmée à Lorient, ponton.
  • Diane (3) Gabare de 130 tonneaux, construite à Caudan en juin 1749, en service au cabotage en août 1749 ; en entretien dans le port en août 1759.
  • Diane (4) Frégate de 400 tonneaux, 18 canons, ex-Prince-Frédéric ; arrivé de Londres le 21 oct. 1749 ; parti le 27 févr. 1750 pour l’Inde ; échouée sur la presqu’île de Rhuys le 13 mars 1757 ; en partant pour son 4ème voyage aux Indes ; ramenée au port, désarmée.
  • Diligent (1) Navires de cinquante canons, (appartenant à Martin de La Chapelle, armateur à Saint-Malo) partis de Brest, le 6 janvier 1708 pour Moka, rentre à Saint-Malo le 8 mai 1710 avec 1 300 milliers de café. En cours de route, ils avaient rançonné deux navires anglais à la hauteur de Lisbonne, pris un hollandais de 36 canons, le Grand-Vainqueur-de-Middelelbourg, auprès de l’Ascension; et, au retour, un autre hollandais de 40 canons, l’Esquivic, dans les parages des îles Maldives.
  • Diligent (2 ?) 300 tonneaux, parti le 12 déc. 1719 de Saint-Malo pour le Pérou, encore au Pérou en 1722 ; pas rentré.
  • Diligent (3) Vaisseau de 500 tonneaux, construit à Brest en 1719 ou 1720 ; parti de Brest pour la Guinée le 20 janv. 1725 ; condamné à Saint-Domingue le 5 août 1727.
  • Diligente (1) Traversier de La Rochelle ; arrivée en Louisiane en oct. 1720.
  • Diligente (2) Gabare de 30 tonneaux, partie le 2 janv. 1722 pour cabotage jusqu’à 1727, désarmée en 1744.
  • Diligente (3) Frégate de 520 tonneaux, 32 canons, percé pour 26, lancée à Lorient le 28 avril 1756; partie pour les Indes le 31 déc. 1756; rentrée à Brest le 26 mars 1761 d’un 2nd voyage aux Indes; passée au service du roi.
  • D’Ormesson Navire allant de La Rochelle à l’île de France pour la Compagnie; rencontré par L’Espérance, de la Compagnie; le 12 août 1748 (l’Espérance avait quitté Lorient Le 27 juil.).
  • Douée Voir Aigle.
  • Doyard 350 tonneaux de Nantes, navire frété en partie par la Compagnie qui y embarque des passagers pour les Indes ; armé à Nantes en nov. 1767 pour aller aux Indes, passant par Lorient.
  • Dragon (1) Frégate du roi prêté à la Compagnie en 1690, 24 canons, 180 hommes d’équipage (au Roi), commandé par M. de Quistillic, capitaine de frégate, lieutenant, M. de Chenelon armé à Port-louis pour les Indes vers mars 1690
  • Dragon (2) De Nantes, pris à fret par la Compagnie ; parti le 31 mars 1748 pour l’île de France, rentré à Lorient le 21 mars 1749 ; reparti de Nantes, toujours frété par la Compagnie le 19 juil. 1749, rentré le 19 avril 1750.
  • Dragon Volant Goélette de l’île de France, expédiée pour la France le 8 mars 1756 pour porter des dépêches, avariée gravement le 21 mars par un ouragan, abandonnée le 21avril 1756 par son équipage qui monte sur un navire portugais, puis, passe à Saint-Paul de Loanda sur le Bourbon (juin 1756).
  • Dromadaire (1) Flûte de 350 tonneaux, construite en Angleterre en 1718 ; partie le 9 août 1720 pour la Louisiane ; désarmée le 1er févr. 1735.
  • Dromadaire (2) Flûte de 520 tonneaux, percée pour 20 canons, construite à Nantes, lancée le 7 févr.1758 ; partie pour Lorient le 29 mars 1758 ; partie pour les Indes le 22 janv.1759 ; naufragée le 19 févr. 1762 aux îles du Cap Vert alors qu’elle se dirigeait pour la 2nd fois vers l’océan Indien (partie de Lorient le 2 févr. 1762).
  • Dryade (1) Frégate de 280 tonneaux, construite à Lorient en 1715 ; partie le 21 mars 1720 pour la Louisiane ; désarmée le 4 sept. 1727.
  • Dryade (2) Gabare de 150 tonneaux, construite à Lorient en 1747 ; en service au cabotage le 28 mars 1748 ; encore mentionnée en 1770.
  • Duc D’Aiguillon Pinasse ou frégate de 109 tonneaux, construite à Lorient pour un armateur en 1762, achetée par la Compagnie; partie le 24 déc.1762 pour l’île de France; désarmée le 21 févr. 1763; après avoir été conduite en Angleterre.
  • Duc D’Anjou Vaisseau de 550 tonneaux, lancé à Lorient le 5 juil. 1731 ; parti pour la Chine le 2 nov. 1731 ; condamné à l’île de France le 20 juil. 1739 lors de son 3ème voyage (1 pour la Chine, 2 pour les Indes) il était parti la 3ème fois le 15 nov. 1736.
  • Duc D’Aquitaine 1 200 tonneaux, percé pour 66 canons, construit à Lorient, lancé le 22 juil. 1754 ; parti le 24 févr. 1755 pour l’Inde ; pris le 30 mais 1757, alors qu’il revenait en France.
  • Duc de Bedford Corsaire de 22 canons, pris par l’Aimable et autres bâtiments de la Compagnie le 19 juil. 1746, armé à la Martinique en oct. 1746 et désarmé à Lorient le 24 mars 1747.
  • Duc de Berry Vaisseau de 1 000TX, percé pour 60 canons, construit à Lorient, lancé le 12 juil. 1755 ; parti le 13 mars 1756 pour l’île de France, semble y avoir désarmé le 29 Déc. 1757.
  • Duc de Béthune Vaisseau de 600 tonneaux, percé pour 40 canons, parti pour la Chine le 23 oct. 1748, naufragé à Kernevel en rentrant d’un 4ème voyage le 12 févr. 1758 (2 en Chine, 2 aux Mascareignes) ; il venait de se battre vaillamment contre une frégate anglaise. Relevé du rôle d’équipage lors de son voyage en Chine armement du 2 février 1751.
  • Duc de Bourbon (1) Frégate de 200 tonneaux, construite au Canada en 1715 ; partie de Bordeaux le 1er mai 1724 pour l’Amérique ; condamné à Saint-Domingue le 8 avril 1733.
  • Duc de Bourbon (2) Vaisseau, 1735, voir Bourbon.
  • Duc de Bourgogne Vaisseau de 1 050 tonneaux, percé pour 64 canons, lancé à Lorient le 21 sept. 1752 ; parti pour l’Inde le 31 déc. 1753 ; désarmé à Maurice le 12 juil. 1761 ( il était reparti pour l’océan Indien le 30 déc. 1756).
  • Duc de Chartres (1) 600 ou 900 tonneaux, construit à Marseille en 1719 ; parti le 1er juil. 1720 pour le Pérou, désarmé le 7 juin 1735.
  • Duc de Chartres (2) 600 tonneaux, percé pour 50 canons, lancé à Lorient le 3 juin 1738 ; parti pour la Chine le 23 déc. 1738 ; pris le 2 févr. 1748 au cours de son 5ème voyage (2 pour la Chine,1 pour le Sénégal, 2 pour l’océan Indien) ; racheté par 2 armateurs nantais, frété par la Compagnie en 1749-50.
  • Duc de Chartres (3) 900 tonneaux, percé pour 46 canons, construit à Lorient, lancé le 23 déc. 1749, parti pour la Chine le 10 oct. 1750, reparti pour un 4ème voyage ( les 3 1ers l’avaient conduit en Chine) le 22 mars 1759 ; pris le 27.
  • Duc de Choiseul (1) ou Petit Choiseul, frégate de 300 tonneaux, armée à Saint-Nazaire le 12 janv. 1763, arrivée à Lorient le 9 mars 1763 ; partie pour Juda et l’océan Indien le 25 oct. 1765 ; désarmée à Maurice le 31 mars 1767 ; réarmée pour le compte du roi ; partait pour l’Inde en juil. 1768.
  • Duc de Choiseul (2) Vaisseau de 900 tonneaux, percé pour 56 canons, lancé à Lorient le 13 oct. 1761parti pour l’océan Indien le 25 févr. 1762 ; rentré de son 4ème voyage ( 1 Pour la Chine, 3 pour l’océan Indien) le 12 juil. 1770.
  • Duc de Choiseul (3) De Bayonne, 600 tonneaux, armé à Bordeaux le 7 juil. 1766 à destination de Lorient où il désarma le 14 août 1766 ; devenu l’Outarde, de la Compagnie.
  • Duc de Duras 900 tonneaux, percé pour 26 canons, construit à Lorient, lancé le 28 nov. 1765 ; parti le 18 janv. 1766 pour la Chine, rentré d’un 2nd voyage au même pays le 16 sept. 1769 ; passé au roi ; devenu par la suite le Bonhomme Richard ( de P. Jones).
  • Duc de Luxembourg Bâtiment de la compagnie du Sénégal, 1716 ; réarmé fin 1718 ; pas parti.
  • Duc de Noailles 250 tonneaux, construit en 1717 à Bayonne, parti de la Rochelle le 9 sept. 1719 pour la Louisiane ; désarmé le 1er sept. 1735.
  • Duc de Parme 600 tonneaux, percé pour 38 canons, construit à Lorient, lancé le 6 juil.1750 ; parti pour l’Inde le 20 oct. 1750 ; parti le 7 mars 1758 pour L’Inde (3ème voyage) mais désarmé à Lisbonne dès le 4 juin 1758.
  • Duc de Praslin 600 ou 700 tonneaux, percé pour 24 canons, construit à Lorient, lancé le 21 janv. 1764 ; rentré le 4 juin 1770 d’un 3ème voyage aux Indes ; passé Au roi.
  • Duc D’Harcourt Bâtiment frété (?); des hommes de la Compagnie embarquent sur ce bâtiment à Maurice le 1er avril 1749 pour l’île Bourbon ; le navire désarme à Bordeaux après avoir passé par Saint-Domingue le 5 août 1751.
  • Duc D’Orléans (1) 200 tonneaux, de la Compagnie du Sénégal ; armé au Havre en 1717 ; réarmé le 27 nov. 1720 pour le Sénégal, naufragé au retour de Saint-Domingue.
  • Duc D’Orléans (2) 1250 tonneaux, construit en Angleterre en 1708 ; parti de Dunkerque le 10 févr. 702 pour la Louisiane ;désarmé le 8 sept. 1731.
  • Duc D’Orléans (3) 600 tonneaux, construit à Lorient en 1737 ; parti pour l’Inde le 20 nov. 1738 ; péri le 14 oct. 1746 devant Madras à son 4ème voyage dans l’océan Indien.
  • Duc D’Orléans (4) 1 100 tonneaux, percé de 64 canons, construit à Lorient, lancé le 29 sept. 1753 ; parti le 9 mars 1754 pour l’Inde ; désarmé à l’île de France lors de son 2nd voyage (parti le 13 mars 1756) le 30 avril 1759 ; encore en service le 21 mai 1761.
  • Duc du Maine ou Grand duc Du Maine Parti de Saint-Malo le 13 août 1718 pour la Guinée et la Louisiane ; désarmé le 28 juil. 1727.
  • Duchesse (1) Flûte de 80 tonneaux, 4 canons, armée à La Rochelle le 14 mars 1666, pour participer à la première escadre vers les Indes, escadre commandée par François de Lopis, marquis de Mondevergue, escadre qui fera escale à Pernanbouc (arrivée le 25 juillet -départ le 2 novembre) et arrivée à Fort-Dauphin le 10 mars 1667, après une escale à Bourbon.
  • Duchesse (2) Vaisseau de 550 tonneaux , construit à Lorient, lancé le 15 oct. 1731 ; parti pour les Indes le 1er févr. 1732; péri en mer après la mi-janv. 1739 ; lors de son 4ème voyage (3 pour les Indes, 1 pour la Chine).
  • Duchesse de Noailles (180, 250 ou 350 tonneaux) ; parti de La Rochelle en mars 1718 pour la Louisiane pris en 1721 à Madagascar.
  • Durance 410 tonneaux, construit en Hollande en 1712 ou en 1718 ; parti le 7 mai 1721 pour Saint-Domingue et la Louisiane ; désarmé le 11 sept. 1734.
  • Duras Voir Duc de Duras.
  • Écueil Navire de 500 tonneaux, construit entre 1671 et 1677, radoubé en 1688, acheté au Roi et livré en septembre 1689, 38 canons, 200 hommes d’équipage (de la Compagnie|, commandé par M. Hurtain, capitaine de frégate, lieutenant M. le chevalier de Bouchetière, sous-lieutenant M. Le Vasseur. Armé à Port-Louis pour les Indes vers mars 1690
    Commandé par M. Mousniers il fait partie de l’armement de 4 vaisseaux commandé par M. Dandenne, officier du Roi commandant du Fendant, de 800 tonneaux, (3 à la compagnie, 1 au Roi) qui part de Port-Louis en janvier 1692. Au voisinage du Cap, sur le banc des Aiguilles, il rencontra une frégate anglaise de 180 tonneaux et 24 canons, le Samuel-de-Londres, et la mit dans un tel état, que le capitaine Mousnier dut laisser aller ce navire rasé et se contenter d’une rançon. Ayant rejoint l’escadre, le 11 octobre, à 45 lieues de Bombay elle fit une prise heureuse, l’Elisabeth-de-Londres, et arrive à Surate le 20 octobre. L’escadre quitta Surate le 1er février 1693, l’Écueil, se détachant de l’escadre, arriva à l’embouchure du Gange le 6 avril 1693 et, il entra dans le fleuve pour aller rejoindre, à 18 ou 20 lieues au-dessous de la loge d’Ougly, le Postillon qui s y trouvait déjà amarré. Il y reste jusqu’en 1698. Dans le courant de l’année 1699, Deslandes le fît dépecer, conserver les bois qui étaient encore bons « et porter à la cuisine ceux qui ne pouvaient servir.
  • Écureuil Chasse-marée, 36 tonneaux, parti pour le cabotage le 31 mai 1758 et pour le Sénégal le 9 sept. 1758 ; revenu de Gorée à Brest le 9 janv. 1759 ; en entretien dans le port en juin 1764.
  • Éléphant (1) Flûte de 380 tonneaux, construite en Hollande en 1716 ; partie pour la Louisiane le 10 août 1720 ; repartie le 17 janv. 1725, même destination ; périe à La Havane.
  • Éléphant (2) Brigantin de 70 tonneaux, 6 canons, construit à Lorient, lancé le 14 avril 1753 ; parti le 3 mai 1753 pour le Sénégal où il est resté.
  • Éléphant (3) Flûte de 650 tonneaux, 26 canons, construite à Nantes, arrivée à Lorient vers le 31 mars 1758 ; partie pour l’océan Indien le 15 avril 1758 ; désarmée à La Corogne le 9 avril 1761 ; rentrée à Lorient sous le nom de Purissima-Conception ; désarmée à Chandernagor pour le service, le 13 juil. 1767 à son 4ème voyage (3 pour les Indes, 1 pour la Chine).
  • Élisabeth 55 tonneaux, construite à Lorient en 1747, partie le 23 août 1747 ; prise le 24. Ne pas confondre avec l’Élisabeth, vaisseau du roi, prêté à la Compagnie, armé et désarmé à Brest en 1746-47.
  • Émeraude Bâtiment de Saint-Malo, chargé à fret par la Compagnie, parti avec l’escadre du comte d’Aché le 3 mai 1757 ; pris par les anglais après avoir embarqué à l’île de France des passagers pour l’Europe.
  • Émeraude Frégate de Nantes, 4 ans d’âge, frétée par la Compagnie, achetée depuis ; partie pour les Indes en 1756-57 ; citée dans les bâtiments qui naviguent dans les colonies (il doit s’agir du bâtiment précédent car la liste des bâtiments qui naviguent dans l’océan Indien établie au siège central de la Compagnie, fourmille d’erreurs).
  • Épervier Chasse-marée de la Compagnie, 40 tonneaux, construit en 1769 ; figure dans l’inventaire du port de 1770 (avril).
  • Espérance (1) Vaisseau d’environ 450 tonneaux, construit en 1667, armé à Port-louis en juillet 1671, commandé par le Capitaine Lamoisse pour les Indes. Vendu à Surate en ? (avant 1680).
  • Espérance (2) Galiote (ou Corvette) de 120 tonneaux, construite en Hollande en 1708, propriété de la Cie Jourdan de St Malo, part aux Indes début 1708; partie le 9 nov. 1722 pour le Sénégal ; condamné à la Martinique le 28 déc. 1730.
  • Espérance (3) Vaisseau de 600 tonneaux, 26 canons, construit en Loire, mis à l’eau le 3 nov. 1747 ; parti de Lorient pour l’océan Indien le 27 juil. 1748 ; naufragé au retour, sur les Glénans, le 23 mars 1751.
  • Espiduel (Speedwell ?) 65 tonneaux, construit en Angleterre en 1718, parti de Lorient le 27 sept. 1721 pour la Louisiane, en service en 1723.
  • Étoile d’Orient Navire de 300 tonneaux, en attente d’armement à Lorient en 1697, armé à Port-Louis en 1698.Commandé par le capitaine Clavé, il part du Port-Louis le 17 avril 1700, pour Surate, au large de Calicut en novembre. Il arrive au Port-Louis le 8 juillet 1701. Repart de Lorient pour le Bengale et Pondichéry en 1702. Revenant de Pondichéry, il fut capturé le 26 mai 1703 en vue des côtes de Bretagne par un vaisseau anglais de 60 canons, le Midois, qui faisait partie d’une escadre de vingt-cinq à trente vaisseaux.
  • Expédition (1) Frégate de 110 tonneaux, construite à Saint-Malo vers 1715, partie de Saint-Malo le 15 nov. Pour le Sénégal, désarmée définitivement le 11 août 1728.
  • Expédition (2) Frégate de 160 tonneaux, construite à Lorient ( ?) ; armée en 1741 mais ne bouge pas, partie pour le Sénégal et l’île de l’Ascension le 9 janv. 1744 ; revenue ; partie pour les Indes Le 2 avril 1745 ; prise à Achem le 25 déc. 1745.
  • Expédition (3) Frégate de 290 tonneaux, percée pour 20 canons, construite à Lorient, lancée le 22 févr. 1757, partie le 15 avril 1758 pour l’océan Indien, désarmée à l’île de France le 17 juil. 1759 ; réarmée ; continue à servir au moins jusqu’au 22 juil. 1765.
  • Experiment Prise faite dans l’océan Indien par l’escadre du comte d’Aché le 13 juin 1758 ; a été armé par des officiers de la Compagnie dans le 2nd semestre 1758.
  • Faucon (1) Chasse-marée, 25 tonneaux; : parti au cabotage le 16 novembre 1748; sert encore jusqu’en novembre 1766.
  • Faucon (2) Chasse-marée, 36 à 40 tonneaux, en service en août 1768 pour le cabotage; passé au roi en 1770.
  • Faune (1) Gabare de 80 tonneaux; en service au cabotage en septembre 1748; sert jusqu’en août 1767.
  • Faune (2) Gabare de 200 tonneaux, lancée en février 1768; sert au cabotage en mai 1768; passée au roi en 1770.
  • Fauvette Brigantin, en construction à La Rochelle, 1721.
  • Favori (1) Vaisseau de 800 tonneaux, construit à Lorient, lancé à là fin de mai ou au début de juin 1743; parti pour Pondichéry le 5 février 1744; pris par les Anglais à Achem le 4 décembre 1744.
  • Favori (2) Voir Raison.
  • Favorite Frégate de 380 tonneaux, 22 canons, lancée à Lorient le 10 mai 1740; partie pour Juda le 14 septembre 1740; désarmée aux Indes le 8 juin 1749 à son cinquième voyage (2 pour Juda ou le Sénégal, 3 pour l’océan Indien); réarmée en 1749 (voyage à Manille), restée à Pondichéry le 31 mai 1750; aurait été encore en service jusqu’au 31 mars 1751.
  • Fendante Chaloupe; armée pour la défense du port en 1761.
  • Fidèle (1) Barque du Sénégal, 1718-1721.
  • Fidèle (2) Frégate de 400 tonneaux, 20 canons, construite à Nantes, armée le 28 juin 1757, arrivée à Lorient le 12 juillet 1757; partie pour les Indes le 7 mars 1758; désarmée à Lorient, le 30 novembre 1763, au retour d’un deuxième voyage aux Indes.
  • Fier Brigantin de 75 tonneaux; parti du Havre en 1722 pour le Sénégal; désarmé le 19 avril 1733.
  • Fière (1) Frégate de 150 tonneaux, 10 canons, construite à Lorient, lancée le 17 janvier 1736; partie pour le Sénégal le 2 septembre 1736; prise le 9 février 1745, lors de son cinquième voyage (3 pour le Sénégal, 2 pour les Indes, dont le dernier).
  • Fière (2) Senau de 160 tonneaux, 6 canons, construit à Lorient, lancé le 22 octobre 1750; parti pour l’île de France le 2 décembre 1750; désarmé le 2 février 1752.
  • Fière (3) Chaloupe canonnière; armée pour la défense du port en 1761.
  • Fine (1) Corvette de 70 tonneaux, 6 canons, lancée à Lorient le 24 juillet 1759; partie le 17 mai 1760 pour l’île de France; périe en mer.
  • Fine (2) Chaloupe; armée pour la défense du port en 1761.
  • Fleury (1) Vaisseau de 800 tonneaux, 34 canons, lancé à Lorient le 7 mai 1735; parti pour les Indes le 18 décembre 1736; désarmé au retour de son troisième voyage dans l’océan Indien, le 24 juillet 1743.
  • Fleury (2) Du Havre, bâtiment frété par la Compagnie pour aller au Sénégal; parti le 27 mars 1744; rentré le 30 novembre 1744.
  • Flore (1) Frégate de 250 tonneaux, construite au Havre en 1723; partie le 12 mai 1725 pour Lorient; désarmée définitivement le 24 juillet 1733.
  • Flore (2) Frégate de 390 tonneaux, construite à Saint-Malo en 1733, armée audit port le 13 juillet 1734; partie de Lorient pour Juda le 15 juillet; désarmée après le 8 janvier 1745, date du retour de son sixième voyage (5 pour Juda ou le Sénégal, le sixième et dernier pour Louisbourg).
  • Florissant Navire de 600 tonneaux, 50 canons ; 250 hommes, construit à Lorient, lancé en 1688, armé à Lorient le 19 avril 1688 pour Surate, arrivé le 22 oct. 1688. Armé à Surate le 27 janvier 1689, arrivé à Port-Louis le 1689 avec une cargaison de 280 000 L. Armé à Port-Louis, pour les Indes vers mars 1690 avec 44 canons, 230 hommes d’équipage (à la Compagnie), commandé M. de Joyeux, capitaine de frégate, lieutenant M. Granché, enseignes MM. Granché fils et de La Perline, commissaire de l’escadre M. Blondel.
    Commandé par M. Chanlatte, il fait partie de l’armement de 1692 qui partit du Port-Louis au mois de janvier, se composait de quatre vaisseaux sous le commandement de Dandenne. Le commissaire de l’escadre, M. Le Mayer est à son bord. Le 11 octobre, à 45 lieues de Bombay l’escadre fit une prise heureuse, l’Elisabeth-de-Londres, et arrive à Surate le 20 octobre. L’escadre quitta Surate le 1er février 1693 se dirigeant vers le Brésil, arriva à la baie de Tous-les-Saints le 5 juillet, les vaisseaux très endommagés et les équipages décimés par la peste et le scorbut. La Fargue, le chirurgien était mort. Le commissaire Le Mayer eut toutes les peines du monde à remettre les vaisseaux en état. L’escadre ne put reprendre la mer que le 7 septembre; et, le 25 octobre, elle était à la Martinique qu’elle quitta seulement le 25 janvier 1694. Enfin, après une campagne de 26 mois, elle arriva en rade de Groix le 14 mars, avec une faible cargaison.
    Commandé par le capitaine Le Mayer, membre d’un nouvel armement mixte en 1695 composé de 6 vaisseaux. Trois vaisseaux du Roi (la Zélande, 50 canons, 300 hommes, armé à Brest ; commandé par M. de Serquigny. le Médemblick, 50 canons, 300 hommes, armé au Port-Louis ; commandé par M. Demons., le Faucon, 50 canons, 250 hommes, armé à Rochefort ; commandé par M. de Grosbois) dont l’armement était fait, cette fois, aux frais du Roi rassemblé dans la rade de Groix et mettant à la voile le 31 mars. Plusieurs fois séparés pendant la première partie du trajet, ils doublèrent successivement le cap de Bonne-Espérance au commencement du mois d’août, et se rassemblèrent à l’île Moaly le 12 septembre.Elle gagna la latitude de l’île Socotora, puis se porta vers la côte de Malabar et arriva, le 22 décembre, à Goa où elle retrouva le navire les Jeux qui y était arrêté depuis 9 mois. Le 4 janvier 1696, l’escadre, avec les Jeux, quitta Goa et mouilla devant Surate le 14 du même mois. Deux vaisseaux anglais qui s’y trouvaient se retirèrent au milieu des bancs de Suali et un hollandais entra dans la rivière de Surate.
    Ayant quitté les Indes le 27 avril, Serquigny aborde à l’île Bourbon le 22 juillet 1696 et trouve cette colonie en désordre ; une bande de flibustiers s’y était installée et construisait à ce moment une frégate que l’on brûla sur le chantier. Après avoir réorganisé la colonie et chargé des vivres, Serquigny reprit la mer le 4 septembre. Arrivé à la baie de Tous-les-Saints le 17 novembre, il en repartit le 2 décembre pour la France. En cours de route, le 21 janvier 1697, on capture un navire espagnol de 350 tonneaux, qui fut ramené en France. Les navires, abordèrent au Port-Louis en mars 1697.
    Commandé par le capitaine de Joucoux, lieutenant de vaisseau du roi, armé de Port-Louis le 7 avril 1699, il est à Surate en décembre 1699. Il y reste faute de cargaison. frété à des arméniens dans l’attente d’une cargaison. Trop endommagé, il resta aux Indes.
  • Force Vaisseau de 500 tonneaux, construit en 1667, armé à Port-Louis le 20 (ou 23) mars 1668, arrivé à Fort-Dauphin le 30 septembre. Armé le 19 oct. pour Surate (arrivée le 15 mars 1669). Armement pour Fort-Dauphin début 1670 et la France le 15 avril 1670, il arrive à Port-Louis le 10 septembre 1670. Est au Havre en 1680.
  • Forte (1) Chaloupe; armée pour la défense du port en mars 1745.
  • Forte (2) Chaloupe (peut-être est-ce la même que la précédente); armée pour la défense du port en 1761.
  • Fortune (1) Vaisseau d’environ 450 tonneaux, construit en 1667, dôté d’un passeport daté du 28 janvier 1671, commandé par le capitaine Bourdon. N’est peut-être pas parti ? A été transformé en ponton avant 1680.
  • Fortune (la) (2) Senau de 100 tonneaux; armé en juin 1758 pour le cabotage.
  • Fortuné (le) (1) 280 tonneaux, construit à Dunkerque en 1708; parti de Brest le 5 août 1720 pour la côte de Guinée, désarmé déf initivement le 16 decembre 1726.
  • Fortuné (le) (2) Vaisseau de 1 100 tonneaux, 64 canons, construit à Lorient, lancé le 30 août 1757; parti pour l’océan Indien le 7 mars 1758; naufragé le 25 septembre 1763 à Fichebaye (Afrique du Sud, dans False Bay).
  • Foudroyant Brigantin de 15 tonneaux; parti le 18 novembre 1720 de Lorient pour la Louisiane.
  • François Bâtiment de la Compagnie de Chine qui rentre à Port-Louis en 1704 en provenance de Chine
  • Fulvy Vaisseau de 600 tonneaux, construit à Lorient, lancé le 14 février 1737; parti pour la Chine le 9 janvier 1738; condamné à l’lle de France le 31 janvier 1749 lors de son quatrième Voyage (1 pour la Chine, 3 pour l’océan Indien).
  • Gaillard Navire de 600 tonneaux acheté au Roi et livré en septembre 1689, armé à Port-louis vers mars 1690 pour les indes avec 44 canons, 250 hommes d’équipage (à la Compagnie), capitaine de l’escadre M. Duquesne-Guiton, capitaine en second M. le commandeur de Pourrières, lieutenant M. d’Auberville, enseignes MM. de Voutron, Fauché et Baron et dix gardes de la marine.
    Sous le commandement du capitaine Faucher, il fut envoyé à Pondichéry, partant du Port-Louis le 10 mars 1693 et arrivant à la côte de Coromandel au moment même où les Hollandais s’y rassemblaient pour attaquer Pondichéry. Le 19 août, passant devant Negapatam, Faucher aperçut 14 navires hollandais et, sans prendre chasse, il tint le large, bientôt suivi par deux gros vaisseaux « qui lui tirèrent plusieurs coups d’assurance ». Faucher, sans s’arrêter, mit pavillon anglais et, força de voiles la nuit suivante. Il dépassa ainsi Pondichéry arriva à Balassor le 8 septembre. Le 18, le Gaillard entrait dans le Gange et allait s’amarrer à côté de l’Ecueil et du Postillon. Ils y restèrent jusqu’en 1698. Le Gaillard repart de Pondichéry le 17 juin 1699 pour le Bengale, il arriva le 29 devant Balassor avec une voie d’eau. Dans la nuit du 3 au 4 juillet 1699, le vent ayant fraîchi, il fut abandonné par son capitaine et « coula par 4 brasses d’eau ».
  • Galatée (1) 300 tonneaux, construit à Saint-Malo en 1719; parti le 7 mars 1720 pour la Chine; désarmé le 19 août 1735.
  • Galatée (2) Frégate de 400 tonneaux, percée pour 22 canons, construite à Lorient, lancée le 3 février 1753; partie pour l’océan Indien le 8 avril 1753; désarmée à Pondichéry le 7 février 1754.
  • Gange (1) Vaisseau de 600 tonneaux, percé pour 40 canons, construit à Lorient, lancé le 2 mai 1754; parti pour l’Inde le 19 novembre 1754; désarmé à l’Ile de France le 31 août 1760 lors de son deuxième voyage; réarmé, brûlé à Foulpointe (Madagascar), avant le 29 octobre 1762. Liste des vivres embarqués
  • Gange (2) 700 tonneaux, percé pour 24 canons, construit à Lorient, lancé le 26 septembre 1768; parti pour l’Inde le 17 mars 1769; rentré de son second voyage pour la Compagnie le 14 décembre 1772.
  • Garonne Flûte de 400 tonneaux; partie de Lorient le 30 novembre 1720 pour la Louisiane; désarmée à Rochefort en 1721; coulée sur place en 1724.
  • Gazelle Bateau de 30 tonneaux, construit à Lorient; parti le 24 mars 1744 pour le Sénégal où il est resté.
  • Geraldus Giraldus ou Girardus 325 tonneaux, percé pour 14 canons, arrivé de Hollande à Lorient le 24 avril 1747; parti le 30 janvier 1748; pris le 4 février.
  • Gironde (ex-Marchand de Smyrne ?) Flûte de 450 tonneaux, construite en Hollande, en 1715; partie de Lorient, le 10 août 1720 pour la Louisiane; désarmée le 11 juillet 1735.
  • Gloire (1) Frégate de 350 tonneaux, 26 canons, construite à Lorient, lancée le 7 avril 1735; partie pour le Sénégal le 9 février 1736; prise le 5 mars 1746, lors de son septième voyage (6 au Sénégal, le septième et dernier aux Indes).
  • Gloire (2) Frégate de 311 tonneaux, percée pour 24 canons, construite à Lorient, lancée le 1er décembre 1753; partie pour les Indes le 8 avril 1753; désarmée à l’ile de France le 31 décembre 1756, lors de son second voyage; réarmée; naufragée le 4 août 1761 sur la côte de Madagascar.
  • Glorieux Frégate de 528 tonneaux, percée pour 30 canons, lancée à Saint-Malo; partie de Saint-Malo le 6 juillet 1750, arrivée à Lorient le 27 août 1750; partie pour l’lle de France le 21 novembre 1750; son équipage y passe sur les Treize-Cantons, le 20 novembre 1751; condamnée à Sainte-Marie de Madagascar le 22 juillet 1755.
  • Gracieuse Frégate de 260 tonneaux, 16 canons, construite à Lorient, lancée le 6 février 1759; partie le 14 avril 1759 pour les Indes; désarmée à l’Île de France le 12 juillet 1765, lors de son troisième voyage dans l’océan Indien.
  • Grand Bourbon Voir Marquis de Beuvron.
  • Grand Coureur (1) Galiote hollandaise; prise faite en 1721; à Lorient en 1722.
  • Grand Coureur (2) 500 tonneaux, armé à Bordeaux, parti le 11 septembre 1767, arrivé à Lorient le 14 septembre 1767; devenu le Mascarin.
  • Grantham Prise faite à la hauteur du cap de Bonne-Espérance le 4 janvier 1759; arrivée à Maurice le 4 mai 1759.
  • Grand Saint-Ursin Vaisseau qui vient de relâcher à Lorient, apportant pour la Compagnie 348 balles de pelleterie du Canada; dirigé sur La Rochelle, port ordinaire de ce trafic, 19 décembre 1755.
  • Griffon (1) Pingre ou vaisseau construit à Hambourg en 1731, 400 tonneaux; parti de Lorient pour les Indes le 19 janvier 1732; resté à l’île de France le 1er février 1741, lors de son quatrième voyage dans l’océan Indien.
  • Griffon (2) Bâtiment du roi, prêté sans doute à la Compagnie; son commandant est un capitaine de la Compagnie; armé apparemment le 17 août 1741; désarmé le 30 octobre 1741 sans avoir quitté la rade de Lorient.
  • Haiderabax Voir Aiderabax
  • Hannah and Mary Voir Anna-Maria.
  • Henriette Frégate de 400 tonneaux, 26 canons, construite à Lorient; partie pour Juda le 28 janvier 1738; rentrée le 10 octobre 1742 d’un quatrième voyage à Juda ou au Sénégal; partie du Sénégal pour le compte d’armateurs nantais le 23 octobre 1743; rentrée le 24 mars 1745; réarmée par la Compagnie le 10 juin 1745 pour l’Île de France; prise le 17 juillet 1745.
  • Hercule (1) Bâtiment venant de Juda en Louisiane, juillet 1720.
  • Hercule (2) Vaisseau de 650 à 760 tonneaux, construit à Bayonne en 1720; parti le 20 juillet 1723 pour Lorient; désarmé définitivement le 4 juillet 1727.
  • Hercule (3) Vaisseau de 700 tonneaux, construit à Lorient, lancé le 16 octobre 1739; parti pour les Mascareignes le 10 avril 1740; pris (en compagnie du Dauphin et du Jason) le 5 février 1745 en revenant de Chine, lors de son troisième voyage (2 pour l’océan Indien, 1 pour la Chine); restitué par la Hollande, arrivé d’Amsterdam le 30 janvier 1747, condamné à Pondichéry le 30 juin 1751, lors de son deuxième voyage dans l’océan indien depuis son rachat.
  • Hermione Frégate de 450 tonneaux percée pour 22 canons, construite à Caudan, lancée le 30 novembre 1754; partie pour Pondichéry le 3 mai 1755, désarmée le 18 février 1756; réarmée; peut-être encore en service en 1761.
  • Héron 450 tonneaux, construit à Hambourg, arrivé à Lorient le 14 décembre 1731; parti pour les Indes le 15 mars 1732, pris en août 1745 à Louisbourg, au retour de son cinquième voyage dans l’Océan Indien.
  • Heureuse (1) Flûte de 700 tonneaux, dotée d’un passeport daté du 24 février 1673, commandée par le capitaine Chanlatte armée à Port-louis en mai 1673, retenu par des vents contraires ce navire rentre à son port d’attache quelques jours après. N’est sûrement pas reparti ? Armé à Port-louis, le 13 février 1675, commandée par le capitaine Baron. Armée à Surate le 1 janvier 1676, désarmée à Port Louis le 21 juin 1676. Armé à Port-louis le 17 mars 1680, pour les Indes. Retour à Port-Louis en août 1681, abîmée par de nombreuses avaries. Une fois radoubé, elle est de nouveau armée pour les Indes le 27 mars 1682, commandée par M. Barbot du Hautmesnil. Elle rentre à Port-Louis le 19 août 1683 avec une cargaison de 316 tonneaux. Désarmé définitivement après ce voyage.
  • Heureuse (2) Frégate armée à Marseille, frétée en partie par la Compagnie; partie le 30 juin 1768 de Lorient pour l’île de France.
  • Heureux (1) Bateau de 35 tonneaux; parti le 19 mars 1741 pour le Sénégal pour y naviguer.
  • Heureux (2) Navire frété par la: Compagnie; parti pour Brest en mars 1748.
  • Heureux (3) Bot, prise faite le 20 janvier 1762 par l’escadre de Saint-Georges.
  • Heureux (4) Navire de 300 tonneaux, frété par la Compagnie en 1766; parti (armé par la Compagnie) le 7 mars 1767 de Lorient pour l’Inde; resté dans l’Inde; en service au moins jusqu’au 3 avril 1768.
  • Hirondelle (1) Navire de 100 tonneaux, basé à Port-louis en 1680
  • Hirondelle (2) Brigantin ou chaloupe, construit à La Rochelle, parti de Lorient le 5 juillet 1721 pour aller au-devant des bâtiments; idem en 1722.
  • Hirondelle (3) Bateau de 90 tonneaux; armé le 19 septembre 1731 pour les Indes; resté aux Indes, perdu sur la côte est de Madagascar; le Fulvy prend son équipage de 15 hommes, capitaine compris, à Foulpointe (Madagascar), le 14 février 1743.
  • Hirondelle (4) Corvette de 180 à 200 tonneaux, 6 canons construite à Lorient, lancée le 16 mai 1748, partie le 6 juillet 1748 pour l’île de France, naufragée à Pondichéry le 24 avril 1749.
  • Hirondelle (5) Frégate de 150 tonneaux, 8 canons, construite à Lorient, lancée le 6 février 1751, partie pour le Sénégal le 4 février 1753; rentre d’un premier voyage le 23 septembre 1753; entretenue dans l’arsenal en 1760; est-ce ce bâtiment qui se trouvait dans l’Océan en 1766 ?.
  • Indien (1) Propriétaire malouin; parti de Saint-Malo pour les Indes en 1718; passé à la Compagnie en 1720 devenu le Saint-Pierre dans l’Océan Indien.
  • Indien (2) Flûte de 200 tonneaux, armée au Havre le 21 mai 1720 pour Madagascar; incendiée le 19 novembre 1724.
  • Indien (3) Vaisseau de 600 à 650 tonneaux, construit à Saint–Malo en 1751, arrivé à Lorient le 22 août 1752; parti pour l’Océan Indien le 29 décembre 1752: désarmé à Pondichéry le 28 août 1753.
  • Indien (4) Vaisseau de 1242 tonneaux, percé pour 64 canons, construit à Lorient, lancé le 30 juillet 1768; parti pour les Indes le 5 janvier 1769; désarmé à l’île de France (après avaries considérables causées par un ouragan); devenu propriété du roi, réarmé et rentré à Brest avant le 26 juin 1773.
  • Industry Prise faite par le Boullongne le 10 avril 1761 et envoyée à la Grenade et de là à Amsterdam.
  • Intrépide (1) Bateau de 30 tonneaux construit à Lorient en 1725; parti le 31 octobre pour le Sénégal.
  • Intrépide (2) Bateau de 30 tonneaux; parti le 15 novembre 1741 pour le Sénégal où il est resté.
  • Invincible Vaisseau du roi, de 74 canons, armé à Rochefort le 25 décembre 1746 pour le compte de la Compagnie; arrivé à Port-Louis le 11 février 1747; parti le 27 mars 1747; pris le 14 mai.
  • Jaloux Bateau de 30 tonneaux, construit à Lorient en 1726; parti pour le Sénégal le 5 mai 1726.
  • Jason (1) Vaisseau de 550 tonneaux, construit en Angleterre, parti de Lorient le 5 décembre 1720 pour la côte de Guinée; échoué le 8 mars 1734.
  • Jason (2) Vaisseau de 700 tonneaux, construit à Lorient, lancé le 24 mars 1739; parti le 19 janvier 1740; pris au retour de son troisième voyage en Chine le 5 février 1745 (en compagnie du Dauphin et de l’Hercule); restitué par la Hollande, arrivé d’Amsterdam en janvier 1747; parti le 30 janvier 1748 pour l’Île de France; pris avant le 9 mai 1748.
  • Jason (3) Vaisseau du roi, de 50 canons, armé à Rochefort pour le compte de la Compagnie le 26 décembre 1746 arrivé le 11 février 1747 à Port-Louis, parti le 27 mars 1747; pris le 14 mai 1747.
  • Jazon 300 tonneaux, 8 canons, bâtiment particulier, frété par la Compagnie; parti pour l’Île de France le 9 juillet 1769; désarmé à Pondichéry le 7 août 1770.
  • Jeune-Henry De Rotterdam, bâtiment sur lequel embarquent (à Nantes semble-t-il) des membres de l’équipage du Griffon qui doivent aller prendre ce bâtiment à Hambourg en 1731.
  • Jeux Navire de 280 tonneaux, armé de 30 canons, acheté au Roi, armé à Port-louis le 15 avril 1687 vers Surate, arrivé le 3 novembre. Armé à Surate le 21 janvier 1688, désarmé à Lorient le 25 juillet 1688. Armé le 4 mai 1689 à Port-louis à destination de Surate, arrivé dans ce port le 17 mars 1690, après une escale à Goa (3 janvier). Armé à Surate le 17 mars 1690, désarmé à Camaret le 6 février 1691, après un hivernage à Bourbon (du 24 juin au 14 septembre).
    En 1694, il part pour Surate, attaqué par deux pirates arabes sur la côte de Malabar, en coula un et mit l’autre en fuite, mais il avait perdu son capitaine, le sieur Prade le Gaigneur, et 12 hommes. L’accès de Surate étant rendu impraticable par la présence de vaisseaux hollandais, il se réfugia à Goa, où il arriva à la fin de mars 1695, et s’y trouva immobilisé.
    Le 4 janvier 1696, en se joignant à l’escadre de M. de Serquigny, il quitte Goa et mouille devant Surate le 14 du même mois. Deux vaisseaux anglais qui s’y trouvaient se retirèrent au milieu des bancs de Suali et un hollandais entra dans la rivière de Surate. J.-B. Martin, fut obligé de le vendre en 1697.
  • Joli Bateau de 30 tonneaux; parti le 7 août 1742 pour le Sénégal où il a désarmé le 16 août 1743.
  • Joseph-Royal 300 tonneaux, de Saint-Malo; parti le 21 novembre 1719 pour le Pérou; démoli au Pérou le 28 novembre 1722.
  • Jules Vaisseau construit à Brest en 1661, 38 canons (18 de bronze, 20 de fer), armé à Surate en septembre 1672, commandé par le capitaine Régnier du Clos, fit naufrage au large de Lisbonne , avec Caron à son bord
  • Junon Vaisseau de 580 tonneaux, construit à Hambourg en 1720; arrive au début de 1721 à Lorient; désarmé définitivement le 14 août 1726.
  • Jupiter (1) Vaisseau de 550 tonneaux, construit à Hambourg en 1719; arrivé à Lorient en novembre 1721; désarmé définitivement le 11 août 1728.
  • Jupiter (2) Vaisseau de 500 tonneaux, armé à Londres, arrivé en décembre 1732 à Lorient; parti pour les Indes le 23 février 1733; pris par les Angrias (pirates de la côte de Malabar), lors de son quatrième voyage aux Indes le 13 décembre 1741; racheté le 4 janvier 1742; péri à la côte du Mozambique après le 23 juillet 1743.
  • Justice Galiote, armée au Havre pour emmener à Hambourg l’équipage de la Reine, construite en ce dernier port en 1731.
  • L’Averdy (le) Vaisseau de 700 tonneaux, percé pour 24 canons, construit à Lorient, lancé le 22 juillet 1766; parti le 8 octobre 1766 pour les Indes; rentré de son second voyage pour la Compagnie (cette fois en Chine) le 29 juillet 1770.
  • La Villeflix (le) 655 tonneaux, 22 canons, de Nantes; frété par la Compagnie pour aller aux Mascareignes le 7 janvier 1748; rentré le 23 mars 1749; devenu bâtiment de la Compagnie; condamné à l’île de France le 18 mars 1754, au retour d’un second voyage en Chine réarmé; était encore en service dans l’Océan Indien en octobre 1754.
  • Léger (1) 25 tonneaux, construit à Lorient; parti le 5 mai 1726 pour le Sénégal; encore en service en 1731.
  • Léger (2) Bateau de 35 tonneaux, construit à Lorient; parti pour le Sénégal le 10 mai 1743; désarmé le 14 juillet suivant.
  • Léger (3) (parfois Légère) Chasse-marée, 24 tonneaux; pourvu d’un maître en juin 1747; sert au cabotage de novembre 1748 à août 1769.
  • Léger (4) Chasse-marée, 18 tonneaux; mentionné en 1770.
  • Légère (1) Traversier ou brigantin, construit à La Rochelle; parti pour la Louisiane en 1720; confisqué au Yucatan en 1723.
  • Légère (2) Frégate, armée à Dieppe le 29 octobre 1730; partie de Lorient le 26 janvier 1731; restée aux Indes, des matelots et autres assassinés sur cette frégate le 19 mars 1739.
  • Légère (3) Frégate de 300 tonneaux, du Havre; partie pour le Sénégal le 24 avril 1746; périe en mer le 30 mars 1747 (elle était partie le 26 mars pour un second voyage).
  • Légère (4) Chaloupe; à armer à Kéroman pour la défense du port, en 1746.
  • Légère (5) Frégate de 250 tonneaux, percée pour 18 canons, construite au Havre, lancée le 17 janvier 1755; arrivée du Havre à Lorient le 24 avril 1755; partie le 21 mai 1755 pour le Sénégal; réarmée en 1756; partie pour le Sénégal le 7 mars 1758, périe en mer.
  • Léopard Bateau de 25 tonneaux, construit à Lorient en 1727, parti de Lorient le 1er septembre 1727 pour le Sénégal.
  • Lion (1) Frégate du roi prêté à la Compagnie en 1690, armé à Port-louis vers mars 1690, pour les Indes, 24 canons, 180 hommes d’équipage (au Roi), commandé par M. de Chamoreau, capitaine de frégate, lieutenant M. de Pressac.
  • Lion (2) (ou Lyon) Bateau de 70 tonneaux, construit à Lorient; parti pour le Sénégal le 22 septembre 1743; désarmé le 28 août 1744.
  • Lion (3) ou Lyon) De Nantes, bâtiment pris à fret par la Compagnie pour aller aux Mascareignes, par deux fois, du 28 mars 1747 au 2 mai 1749 et du 26 avril 1750 au 16 mai I751.
  • Lionceau (ou Lyonceau) Bateau de 30 tonneaux, construit à Lorient; parti pour le Sénégal le 24 mars 1744; resté au Sénégal.
  • Loire Flûte de 400 tonneaux, construite en Hollande en 1715; achetée en 1719; condamnée en Louisiane en 1726.
  • Lonray Navire de 250 à 300 tonneaux, 28 canons, 90 hommes, construit à Lorient, lancé en 1688 et armé pour Pondichéry le 20 oct. 1688, il arrive dans ce port le 31 mai 1689 (après une escale à Bourbon du 12 mars au 5 avril). Repart pour le Bengale le 13 août. Armé à Pondichéry le 22 février 1690, désarmé à Brest, le 1er mars 1691 (port de Lorient est totalement mobilisé par la marine du Roi) après des escales au Brésil et à Port Royal (Martinique).
    Commandé par M. Desmonts, il fait partie de l’armement de 1692 qui, parti du Port-Louis au mois de janvier, se composait de quatre vaisseaux sous le commandement de Dandenne. Le 11 octobre, à 45 lieues de Bombay l’escadre fit une prise heureuse, l’Elisabeth-de-Londres, et arrive à Surate le 20 octobre. L’escadre quitta Surate le 1er février 1693 se dirigeant vers le Brésil, arriva à la baie de Tous-les-Saints le 5 juillet, les vaisseaux très endommagés et les équipages décimés par la peste et le scorbut. La Fargue, le chirurgien était mort. Le commissaire Le Mayer eut toutes les peines du monde à remettre les vaisseaux en état. L’escadre ne put reprendre la mer que le 7 septembre; et, le 25 octobre, elle était à la Martinique qu’elle quitta seulement le 25 janvier 1694. Enfin, après une campagne de 26 mois, elle arriva en rade de Groix le 14 mars, avec une faible cargaison.
    Commandé par le capitaine Stéphan, membre d’un nouvel armement mixte en 1695 composé de 6 vaisseaux. Trois vaisseaux du Roi (la Zélande, 50 canons, 300 hommes, armé à Brest ; commandé par M. de Serquigny. le Médemblick, 50 canons, 300 hommes, armé au Port-Louis ; commandé par M. Demons., le Faucon, 50 canons, 250 hommes, armé à Rochefort ; commandé par M. de Grosbois) dont l’armement était fait, cette fois, aux frais du Roi rassemblé dans la rade de Groix et mettant à la voile le 31 mars. Plusieurs fois séparés pendant la première partie du trajet, ils doublèrent successivement le cap de Bonne-Espérance au commencement du mois d’août, et se rassemblèrent à l’île Moaly le 12 septembre. L’escadre gagna la latitude de l’île Socotora, puis se porta vers la côte de Malabar et arriva, le 22 décembre, à Goa où elle retrouva le navire les Jeux qui y était arrêté depuis 9 mois. Le 4 janvier 1696, l’escadre, avec les Jeux, quitta Goa et mouilla devant Surate le 14 du même mois. Deux vaisseaux anglais qui s’y trouvaient se retirèrent au milieu des bancs de Suali et un hollandais entra dans la rivière de Surate. L’escadre de Serquigny appareilla le 27 avril gagne le large, le 28, le Lonray s’en sépare pour gagner le Bengale, comme l’Ecueil en 1693 ; mais on n’eut jamais aucune nouvelle de ce navire ; on supposa qu’il s’était perdu au milieu des îles Maldives
  • Loussembeck Bateau armé à Pondichéry le 11 novembre 1746 (l’état-major est formé d’officiers de la Compagnie); naufragé à la côte du Brésil le 30 mars 1747.
  • Lys (1) Vaisseau de 600 à 850 tonneaux, construit Angleterre en 1720; armé pour la France en 1721, naufragé le 24 novembre 1732;
  • Lys (2) Vaisseau de 650 tonneaux, 40 canons, construit à Lorient, lancé le 11 juin 1733; parti pour l’Inde le 1er février 1735; condamné à la baie de Tous-les-Saints (Brésil) le 1er novembre 1747, en revenant de son cinquième voyage dans l’océan Indien.
  • Lys (3) Vaisseau du roi, 850 tonneaux; armé par la Compagnie à Brest le 29 janvier 1747; parti de Groix pour les Indes le 27 mars 1747; désarmé à Brest le 15 novembre 1749.
  • Lys (4) Vaisseau de 1050 tonneaux, percé pour 64 canons, construit à Lorient, lancé le 23 octobre 1751, parti pour les Indes le 18 octobre 1752; désarmé à l’Ile de France le 17 septembre 1761, lors de son troisième voyage dans l’Océan Indien; mais semble-t-il, encore en service le 1er août 1762.
  • Machault Vaisseau de 600 tonneaux, 30 canons, construit à Lorient, lancé le 12 avril 1747; parti pour l’île de France le 9 janvier 1748; désarmé à l’Île de France le 5 juin 1756, lors de son troisième voyage aux Indes.
  • Malo (ou Saint-Malo) Frégate de 235 tonneaux, appartenant à un particulier puis dite de la Compagnie, partie de Saint-Malo le 22 février 1747 pour la Guinée; désarmée à Lorient le 12 novembre l748.
  • Mammoudy Prise faite par le Condé arrivé à l’île de France le 21 janvier 1760.
  • Marchand-des-Indes Petit navire de 140 tonneaux, armé à Port-Louis le 14 avril 1698, commandé par le capitaine du Bocq, pour l’île Bourbon, avant d’aller à Surate, car on savait que les colons manquaient des objets de première nécessité. Il alla relâcher au Brésil le 4 juin. Il passa ensuite à Bourbon, et ayant réussi dans ses opérations commerciales, il prit une cargaison de poivre à Calicut avant de gagner Surate. Il rentre en France et mouille à Dieppe le 25 décembre 1699. Repart de Port-Louis pour le Bengale et Pondichéry en février 1701. Est à Port-Louis le 2 mai 1703, lors du recensement de Mr de Luzançay. M. de Boisanger l’arme en guerre en 1703 et l’envoie rejoindre la division de La Harteloire qui se porte, au mois d’août, à la hauteur de la Corogne, pour recueillir et protéger les navires français. Au mois de décembre 1703, il repart, à destination de Pondichéry. En route ce navire laisse à l’île Bourbon et ailleurs des lettres pour la division de Fontenay, qui est sur son retour, pour l’avertir que le Portugal venait de se joindre aux ennemis de la France.
  • Maréchal de Saxe Vaisseau de 700 tonneaux, construit à Nantes, lancé le 12 juin 1748, arrivé à Lorient le 27 septembre 1748; parti pour la Chine le 25 février 1749; désarmé définitivement au retour de son deuxième voyage en Chine, le 8 mai 1754.
  • Maréchal d’Estrées (1) 300 tonneaux, construit à Bayonne en 1717; parti pour La Rochelle et Lorient juin 1719; perdu le 12 juin 1727.
  • Maréchal d’Estrées (2) 150 tonneaux, du Havre , parti en 1718 pour le Sénégal et peut-être à nouveau le 15 décembre 1720 pour la même destination.
  • Maréchal-de-Villars 250 tonneaux; parti de La Rochelle pour la Louisiane en novembre 1718; rendu à la Compagnie par le roi le 7 novembre 1720.
  • Marianne Appartenant à la Compagnie (ou frété) en 1723 (?).
  • Marie (1) Vaisseau de 600 tonneaux, 36 canons, armé à La Rochelle le 14 mars 1666, pour participer à la première escadre vers les Indes, escadre commandée par François de Lopis, marquis de Mondevergue, escadre qui fera escale à Pernanbouc (arrivée le 25 juillet -départ le 2 novembre) et arrivée à Fort-Dauphin le 10 mars 1667, après une escale à Bourbon. Armé le 19 oct. 1668 pour Surate (arrivée le 15 mars 1669). Armement pour Fort-Dauphin début 1670 et la France le 15 avril 1670, mais à cause d’une tempête ne peut passer le cap de Bonne espérance et revient à Fort-Dauphin (Mondevergue est à son bord). Armement le 9 février 1671 pour une arrivée dans la rade de Groix le 22 juillet 1671. Basé au Havre en 1680.
  • Marie (2) Flûte de 250 tonneaux, construite en Hollande en 1714; partie de La Rochelle en mai 1718 pour la Louisiane; condamnée à Saint-Domingue, le 25 août 1726.
  • Marie (3) Frégate de 250 tonneaux, 14 canons, de Saint-Malo; partie pour les Terres australes le 19 juillet 1738 (Lozier-Bouvet); désarmée après deux autres voyages au Sénégal.
  • Marie (4) Gabare de 80 tonneaux; pourvue d’un maître dès février1747; encore en service à la fin de 1758.
  • Marie (5) Gabare commencée en 1769, renommée presque aussitôt Sirène (voir ce nom).
  • Marie-Anne Barque ou gabare de 45 tonneaux; en service en 1724-1746.
  • Marmontel Voir Montmartel.
  • Marquis-de-Beuvron Ex Grand Bourbon, armé à Marseille, parti le 21 janvier 1768, arrivé à Lorient le 19 février 1768; frété par la Compagnie et armé par elle; parti pour l’Île de France le 21 juin 1768; désarmé dans cette île et condamné le 14 février 1769 (mais l’équipage a été conservé à bord jusqu’au 15 mars 1769 date à laquelle ce navire a été vendu).
  • Marquis-de-Castries 700 tonneaux, percé pour 24 canons, construit à Lorient, lancé le 18 septembre 1765; parti pour l’Inde le 26 janvier 1766; rentré de son deuxième voyage pour la Compagnie (aux Indes) le 18 juin 1770.
  • Marquis-de-Lassay 870 tonneaux, 28 canons, construit sur la Loire, lancé le 3 novembre 1747, armé à Nantes le 24 mai 1748 pour Lorient; parti de ce dernier port pour l’Inde le 27 juillet 1748; naufragé le 25 avril 1749 à Pondichéry.
  • Marquis-de-Sancé Vaisseau de 700 tonneaux, percé pour 20 canons, construit à Lorient, lancé le 3 septembre 1766; parti le 15 novembre 1766 pour l’Inde; désarmé à l’Île de France, lors d’un deuxième voyage, le 18 octobre 1770.
  • Marquise-de-Marbœuf De Lorient, navire frété par la Compagnie; parti pour l’île de France le 30 novembre 1767; désarmé; réarmé le 16 octobre 1768; désarmé à Chandernagor le 21 décembre 1769.
  • Mars (1) Vaisseau de 650 tonneaux, construit à Bayonne en 1723; armé en août 1724 pour Lorient; désarmé définitive-ment le 19 avril 1733.
  • Mars (2) Vaisseau de 700 tonneaux, construit à Lorient; parti pour la Chine le 17 janvier 1741; resté à l’Ile de France à l’issue du troisième voyage (2 en Chine, le dernier aux Indes); réarmé; perdu corps et biens après le 3 mars 1751).
  • Mars (3) De Brest, vaisseau du roi, armé apparemment le 17 août 1741 et désarmé le 30 octobre 1741, sans avoir quitté la rade de Lorient.
  • Mars (4) Vaisseau de 1242 tonneaux, peut porter 64 canons, lancé à Lorient le 17 août 1769; parti pour les Indes (voyage pour la Compagnie) le 20 mars 1770, rentré le 19 juillet 1772; armé pour le roi; parti pour l’Océan Indien le 26 mars 1773; brûlé à Maurice le 19 novembre 1773.
  • Mascarin (1) 644 tonneaux, 26 canons, bâtiment frété par la Compagnie; parti de Nantes pour les Mascareignes le 17 janvier 1748, rentré à Lorient le 23 mars 1749; passé à la Compagnie; parti le 19 décembre 1749 pour la Chine; désarmé et condamné à Maurice le 8 novembre lors d’un second voyage (vers l’Océan Indien).
  • Mascarin (2) 450 tonneaux, 16 canons, ex-Grand coureur, de Bordeaux, arrivé à Lorient le 14 septembre 1767; parti l’Inde le 5 avril 1768; désarmé à l’Île de France le 14 novembre 1769; passé au roi le 23 août 1770; réarmé.
  • Massiac Flûte dé 900 tonneaux, percée pour 24 canons, construite à Lorient, lancée le 30 décembre 1758; pour les Indes le 22 mars 1759; rentrée le 27 avril 1771 de son sixième (tous pour l’Océan Indien) et dernier voyage pour la Compagnie.
  • Maure 300 tonneaux, construit en 1712; parti de Saint-Malo le 5 mars 1720 pour la Chine; échoué au sortir de la rade: le 8 août 1730.
  • Maurepas (1) Navire de 500 tonneaux, commandé par le capitaine Fauchon armé pour Pondichéry et le Bengale, partis du Port-Louis le 19 février 1699 et arrivé à Pondichéry le 6 août 1699. Venant de Pondichéry et du Bengale, arrive au Port-Louis à la fin de juillet 1700. Repart de Port-Louis pour le Bengale et Pondichéry en février 1701, rentre en 1702. Commandé par un officier du Roi : le chevalier de Fontenay, il repart de Lorient le 12 avril 1703 . Après avoir fait escale à l’île Bourbon du 3 au 19 août, de Fontenay se dirigea vers Pondichéry, où il arriva le 6 novembre. Il se porta ensuite dans le détroit de Malacca pour arrêter les navires marchands anglais ou hollandais; et, le 20 décembre, il captura un navire anglais, le Cantorbéry, qui revenait de Chine avec une cargaison valant 400 000 livres. De Fontenay revint alors à Pondichéry, qu’il quitta le 24 février 1704 pour retourner en France en passant par l’île Bourbon. Il jeta l’ancre le 15 août dans la rade de l’île de Groix. Il quitte le Port-Louis le 14 juillet 1706 et, passant par le cap Horn, arrive à la Conception, au Chili, au mois de février 1707. Au mois de septembre, il était devant les côtes du Pérou. Les opérations commerciales n’ayant pas donné la satisfaction que l’on espérait, il repart de la Conception le 3 décembre 1707, avec Hardancourt et Darguibel pour rentrer en France ; il arrive à la rade de Groix le 11 mai 1708. Il est vendu à la société Crozat-Beauvais Le Fer en mai/juin 1709
  • Maurepas (2) 500 tonneaux, 40 canons, construit à Lorient, lancé le 28 juillet 1733; parti pour les Indes le 18 décembre 1733; brûlé au Sénégal par les Anglais le 13 juin 1745 (cinquième voyage, les autres l’ayant conduit dans l’Océan Indien).
  • Maurepas (3) 600 tonneaux, 20 canons, construit à Lorient, lancé le 17 mai 1749; parti pour l’Inde le 20 novembre 1749; désarmé à l’île de France le 3 novembre 1757 (troisième et dernier voyage dans l’Océan Indien); encore en service en janvier 1758.
  • Mazarine Flûte de 200 tonneaux, 24 canons, armée à La Rochelle le 14 mars 1666, pour participer à la première escadre vers les Indes, escadre commandée par François de Lopis, marquis de Mondevergue, escadre qui fera escale à Pernanbouc (arrivée le 25 juillet -départ le 2 novembre) et arrivée à Fort-Dauphin le 10 mars 1667, après une escale à Bourbon. Armé au départ de Fort-dauphin le 12 août 1669 pour Surate, arrivée (après une tempête et en très mauvais état ) début 1670. La flûte est dépecée à Surate en 1670.
  • Méduse (1) 350 tonneaux; parti de Lorient le 3 août 1720 pour la côte d’Angola; incendié au départ de Juda (en 1721 ?).
  • Méduse (2) 280 tonneaux, parti de Rochefort le 18 novembre 1724 pour Juda; naufragé le 15 décembre 1733 (proviendrait d’Angleterre).
  • Mercure (1) Vaisseau de 560 tonneaux, construit à Hambourg en 1719-1720, arrivé dudit port en novembre 1721; désarmé définitivement le 24 juillet 1732.
  • Mercure (2) 458 tonneaux,: acheté à Brest, arrivé à Lorient le 13 mars 1747; parti au cabotage le 24 mai 1748; désarmé le 26 octobre suivant à Lorient.
  • Mignon (1) Bateau de 45 tonneaux; parti pour le Sénégal où il est resté le 31 mai 1732.
  • Mignon (2) Bateau de 45 tonneaux; parti pour le Sénégal où il est resté le 18 juin 1735,
  • Mignonne Corvette de 90 tonneaux, construite à Lorient, lancée le 23 mai 1759; partie de l’île de France le 28 février 1760; prise par les Anglais à l’île Rodrigue, le 29 juin 1761.
  • Minerve Vaisseau de 560 tonneaux, percé pour 54 canons, construit à Hambourg, arrivé dudit port le 27 octobre 1723; navigue dans l’Océan Indien encore en 1729.
  • Modeste Navire particulier, chargé pour le compte de la Compagnie en 1747, parti le 27 mars pour Maurice, pris le 14 mai.
  • Montaran Vaisseau de 900 tonneaux, percé pour 56 canons, construit à