Unités de mesure

Point

0,02

cm

 

 

 

Ligne

0,23

cm

12

points

 

Pouce français

2,71

cm

12

lignes

 

Pied du Roi

32,48

cm

12

pouces

 

Brasse* française

1,624

m

5

pieds

Unité purement maritime pour la mesure des cordages et donc des lignes de sonde*, Les profondeurs indiquées sur les cartes de l'époque sont exprimées en brasses, Suivant le pays d'origine, elles n'ont donc pas la même valeur. 

Brasse anglaise (fathom)

1,83

m

6

pieds

Le pied anglais est plus court que le pied français.

Toise

1,949

m

6

pieds

Plutôt destinée à la mesure des distances terrestres

Arpent

71,466

m

220

pieds

Mesure terrestre

Encablure

191,90

m

120

brasses

(pour mémoire, l'encablure moderne vaut 185,185 m correspondant à 1/10 mille marin)

Mille marin

1 851,85

m

1

minute d'angle de méridien terrestre

= 40 000 km / (360 x 60)

Lieue marine

5 555,55

m

3

milles marins

soit 20 lieues par degré d'angle de méridien terrestre

Pouce anglais

2,54

cm

 

 

 

Pied anglais

30,48

cm

 

 

 

 

Pouce carré

7,33

cm²

 

 

 

Pied carré

1 055

cm²

144

pouces carrés

soit 0,1055 m²

Acre

5 107,20

48 400

pieds carrés

Mesure terrestre

 

Pouce cube

19,83

cm³

 

 

soit 1,983 cl

Pinte

0,9522

l

 

 

Mesure des liquides

Pied cube

34,28

dm³

 

 

 

Tonneau (volume)

1,44

42 

pieds cube (ordonnance royale de 1681)

Attention de ne pas confondre avec le tonneau, unité de masse.

 

Grain

0,053

g

 

 

 

Denier

1,272

g

24

grains

 

Gros

3,813

g

3

deniers

 

Once

30,53

g

8

gros

ou 24 deniers

Marc

244,22

g

8

onces

 

Livre

489,506

g

2

marcs

ou 16 onces

Quintal

48,95

kg

100

livres

Le quintal actuel ne fait pas partie du Système international d'unités et vaut 100 kg

Tonneau (masse)

979,012

kg

20

quintaux

ou 2 000 livres. Attention de ne pas confondre avec le tonneau unité de volume.

 

Si l'heure et la minute étaient déjà à la base du comptage du temps, leur mesure à bord d'un navire était soumise à des contraintes qui ne permettaient pas d'embarquer les horloges à balancier comme celles qu'on pouvait utiliser à terre. 

 

Ainsi le défilement du temps se mesurait à l'aide de sabliers (nommés horloges) et le rythme du navire était calé sur la base de 30 minutes au bout desquelles le sablier était retourné et l'on « piquait » la cloche d'autant de coups que de 1/2 heures écoulées depuis le début du quart. Trois coups de cloche dans le quart du matin indiquait donc 09:30. 

 

Une autre horloge, d'une durée de 4 heures, correspondait à la durée des quarts. On pouvait donc, le cas échéant, synchroniser à cette occasion l'horloge semi horaire et l'horloge de quart. 

 

Outre deux horloges de quart et huit horloges d'1/2 heure, la liste inventaire du Maréchal d'Estrée, frégate de 300 Tonneaux indique également la présence d'une horloge d'une heure, de trois d'une minute et de trois d'1/2 minute. Ces 2 derniers modèles étaient utilisés pour le contrôle de la vitesse du navire avec le loch*. 

Dans la France de 1743, le système monétaire était d'une complexité inimaginable aujourd'hui. Les unités utilisées pour les comptes étaient différentes des unités de paiement, De plus, il existait de nombreuses pièces différentes: 

 

Denier

 

 

1/12

sou

Ne pas confondre avec la mesure de masse

Sou (ou sol)

12

deniers

1/20

livre

 

Livre

20

sous

 

 

Ne pas confondre avec la mesure de masse, même si, à l'origine, la livre (monnaie) représentait la valeur d'une livre (masse) d'argent

 

Les pièces de monnaie ne portaient pas partout le même nom et la correspondance avec les unités de compte n'étaient pas simple. On avait : 

1 liard = 3 deniers soit environ 2,80 g en cuivre ou alliage de cuivre 

1 écu = 6 livres soit environ 30 g en argent 

1 louis = 20 livres soit environ 8,15 g en or 

De plus, des subdivisions de ces pièces (1/2 écu, 1/10 écu,,,) augmentaient encore la complexité