La frégate
Construction
Au XVIIIème siècle, la frégate* est un navire intermédiaire entre le vaisseau, imposant et lourd, et la corvette, trop légère pour affronter les voyages au long cours. C’est un bâtiment considéré comme rapide et manœuvrant. Il permet un transport relativement important sans réclamer un équipage trop nombreux.  
On trouve essentiellement de l’information sur les frégates* de la marine de guerre. On peut considérer cependant que la Compagnie des Indes utilisait des navires de constructions similaires, moins armés pour bénéficier d’un volume de transport plus important.

La construction navale en France se faisait sans plans jusqu’à la moitié du XVIIIème siècle et ceux dont on dispose proviennent généralement de chantiers étrangers. Certaines frégates* françaises prises par les Anglais au cours de batailles navales, ont été étudiées au plus près pour en construire de similaires. Ce sont donc les Anglais qui ont permis, paradoxalement, de conserver les plans de ces navires.  
Nous ne disposons donc pas de document fournissant directement les dimensions de La Favorite et nous ne pouvons que les estimer par recoupements avec les indications trouvées sur d’autres frégates. Jusqu'à 1730 les constructions pour la Compagnie des Indes se font dans d'autres ports (St Malo, Brest, Bayonne, Hambourg ou en Angleterre). La Favorite a été construite à Lorient en 1740 (lancée le 10 mai, elle a donc exactement 3 ans quand elle part pour le voyage qui nous intéresse ici).

Dans l'illustration ci-contre les dimensions sont données en pieds. Il s’agit de pied français, plus grand de 2 cm que le pied anglais. Rappel : 1 toise= 6 pieds, 1 pied= 12 pouces, 1 pouce= 12 lignes et 1 ligne= 12 points (voir Unités de mesure).    

La Favorite
disposait de 2 ponts dont le supérieur était occupé par l’artillerie. Elle n’était armée pour ce voyage que de 14 canons, vraisemblablement pour laisser plus de place à la «marchandise». De même, son équipage est réduit à 71 personnes1. Au cours d’autres missions, elle a porté 26 canons et abrité jusqu’à 113 membres d’équipage. 

Passer sur les pointillés pour plus de détails
Notes : 
1 Aux 71 hommes recensés dans le rôle d’embarquement, il convient de retrancher un bosseman qui n’est pas parti et d’ajouter 5 matelots ayant manqué l’embarquement sur d’autres navires (maladie, désertion…) et confiés à La Favorite pour rejoindre leur affectation, 3 passagers déclarés et le passager clandestin. Il y a donc 79 personnes à bord au moment du départ.