Précédent
Suivant
Journal

31 mai 1744
Passer le pointeur de la souris sur le texte pour en obtenir la traduction
Dimanche 31e. Le vent a Continué du SSO, SO au Sud, petit frais, presque Calme, Singlant* a toutes voilles, Jai Gouverné* a l'ESE au SE¼E, tems Beau et chaud, la mer haute, une houle terralle1 fort longue, Leau bien LuiSante avec poisson, sardine et maquereau, veu du Goëmon detachers de roche, un espece de Canard, plongeon ou Irondelle. 
Un Vau devant nous fait la meme routte que moy et peutetre un de ceux de hier, Il manœuvre comme un Corsaire anglais ; tantost arrivant et puis tenant le vent, Jai toujours Continué la miene2, a midy jen etois Nord et Sud 1L½ Je me Suis Bastingué3 par proviSion4 et presentement Il fait autant de chemin a quelque choSe pres.  
A midy obServé La lattitude N --------------------------- 47d 40 
(routte Estimée lest 5d S 22L⅓ chem.) 
Lattitude estimée N ------------------------------------------ 47d 24 
Long. arrivée ---------------------------------------------------- 12d 5 
Varon* obServée NO 12d depuis le 29e les courants mont porté N de 5L⅓. La routte me vaut corrigé lest 3d n chemin 53L⅓ Je me fais route O¼SO 5d O 11L5 et au SSO du Becq du ras6 7 a 8L.
Notes : 
1 latérale ? 
2 ma route 
3 bastinguer = préparer le bastingage sur les plats-bords, c'est-à-dire la protection contre les fusils ennemis en y entassant hamacs et vêtements 
4 par précaution 
5 Les indications qu'il donne, compte tenu de l'endroit où il pense être, pointent l'archipel des Glénans 
6 Le Bec du Raz est l'ancien nom de la Pointe du Raz (Finistère)
Commentaires : 
  • Le capitaine se méfie du vaisseau qui navigue devant lui. Il trouve qu'il manœuvre comme un corsaire anglais : Il alterne les abattées (tantôt arrivant) où il prend plus le vent pour gagner en vitesse et les remontées au vent (tenant le vent) pour gagner en cap. Ce comportement serait donc, d'après lui, caractéristique des corsaires anglais. Il indique par ailleurs que le temps est presque calme. C'est une façon de procéder, pour tout fin barreur, pour profiter de chaque souffle d'air. 
  • En réalité, il s'agit d'un vaisseau inoffensif, mais on peut facilement imaginer la frayeur montant sur ce vaisseau quand il a vu qu'il était suivi par une frégate non identifiée. Ceci peut expliquer qu'il s'applique à utiliser au mieux le peu de vent qui lui est offert.