Précédent
Suivant
Journal

30 mai 1744
Passer le pointeur de la souris sur le texte pour en obtenir la traduction
Samedy 30e. Les vents ont continué au OSO. petit fraix, le tems Beau, la mer Belle, singlé* a toute voille gouverné* a l'E¼SE le jour, la nuit l'ESE quelque degrés Est1, le tems chaud ce matin veu deux Vaux lun a Babord*, lautre a tribord* faisant routte comme moy, a la distance de 4L, peut etre quils noSent Saprocher de crainte de mauvaise rencontre puisquil y en a eu Un qui a ete pillé contre les Conditions de la treve, pour les Vaux tant de Linde que de lamerique depuis hier veu de petits oiSx2 comme Linots3 et veu un Bidon, cette nuit la mer Serret comme Si Jusse ete dans quelque ras4, a midy hauteur (illisible) 48d avec le quart a 90L5 ce que Je ne puis Statue, dans lincertitude, Jai fait Gouverner* a l'ESE, pour du moins avoir conessance de Groa6 ou de Belislle7, ce matin, la vigie a creu voir terre a BaBord, cetoit de nuages, fait valoir la routte de Lest, chemin 31L Lattitude estimée N --------------------------------------- 47d 30 
(Varon no obServée ocaSe* 13d 40) 
Longittude arrivée ------------------------------------------------ 10d 34 
Suivant ma Carte, peinmarck8 me reste a l'E¼NE 1d E 12 a 13 L Belislle7 a l'E¼SE 2d E 32L et Sur le grand plan E¼nE 1d E 33L de penmarck8.
Notes : 
1 L'idée est de relier la terre le plus rapidement possible le jour et de ne pas prendre de risque la nuit en prenant un cap parallèle à la côte sud de la Bretagne. 
2 oiseaux 
3 la linotte était autrefois couramment appelée linot. Il s'agit d'un petit passereau brun à la poitrine rose (du moins pour la linotte mélodieuse, la plus commune) 
4 il faut sans doute comprendre que la mer est hachée comme elle peut l'être dans un secteur de hauts-fonds 
5 Il fait référence ici au quart de réduction, instrument de navigation permettant de déterminer son point d'arrivée d'après un cap et une distance. L'angle de 90° ne lui permet pas d'être assuré de la pertinence du résultat. 
6 l'île de Groix au large de Lorient 
7 Belle-Île 
8 Penmarc'h à la pointe sud de la baie d'Audierne (Finistère)
Commentaires : 
  • Il était apparemment courant de naviguer en hissant un faux pavillon pour donner le change et pouvoir s'approcher innocemment d'un vaisseau que l'on s’apprêtait à attaquer. Dans ces conditions, la méfiance est générale et chacun préfère rester prudemment sur sa route sans chercher à s'approcher d'un vaisseau de rencontre. 
  • Le capitaine utilise une carte qui n'est pas plus précise dans un sens que dans l'autre. Il sait qu'il approche du continent mais ne sait pas avec précision où il se trouve par rapport à la côte tant qu'il n'a pas de contact visuel avec celle-ci. La vigie a cru voir la terre, mais c'était des nuages ! 
  • L'écart entre les 2 cartes est édifiant. Il justifie pleinement la perplexité du capitaine sur sa position exacte.