Précédent
Suivant
Journal

24 avril 1744
Passer le pointeur de la souris sur le texte pour en obtenir la traduction
Vendredy 24e, de midy a 5hres et demi du Soir vent Variable du NE¼E a l'E¼nE. Jai gouverné au N¼nO quelque degré ouëst, que jai fait valoir le n¼nO 8L⅓ a 5hres eu Conessce des ostices1, qui comme deux petits Bancs de Sable Blanc, tres peu Elevé, la plus n au N¼nE. et la plus S au nnE, ou il paroit comme Un Vau perdeu ou une Grosse roche Sur lesd2. Isles a la distance de 3 liües 
Jai fait Gouverner au NNO 4d N Jusques a 9hres ½ que Jai fait valoir le N¼nO 2d O 8L¾, de ce tems a minuit je mis en panne, tribord au vent au n¼nO 2L. a minuit, jai mis au S et SE que jai fait valoir le SO 2L que jai fait valoir au no¼n et nno jusques a 4hres ¾ que Jai fait 1L que Jai eu Conessce de terre depuis le N¼nE Jusques au no¼n dist. la prochaine3 terre 3L, laquelle terre plus ouëst et plus S des Islles au chateau4 et la plus est lislle daquelin5, assez vive, quelque peu de mondrin* on ne peut le voir que de 6L de 4 a 6hres Jai Gouverné au no¼n 3d n 2L⅔ de 6 a 8hres Gouverné au NNO 2d N 4L vens a lest, a 6hres Jai eu Conessce des Illots mira provos6 lesquels Sont tres Bas et radeleau, la plus Sud tres Basse comme du Sable Je dis Blanche me restoit au no¼o 4d o de 3 a 4L a 7hres Jen etoit est et ouëst des Islles au chateau 2L de miraporvos 3 a 4L, les deux plus n des Islles au chateau Sont deus petits Illots de rien, la plus n est la plus elevé comme un chateau, a 8hres la pointe la plus ouëst de la plus S des Islles au chau au SE¼S 3L½ la plus n daquelin a lest 4d S 4L½, la terre la plus n a l'E¼NE 5d n, les mira por vos au SO¼S 4L½, de 8 a midy gouverné au n¼no 4d o 6L  
Les routtes me valent le nno 4d (illisible7) che8 ----------- 309  
Lattitude observée N 22d 25m lattitude Estimée N 22d 30m  
Variation Est NE 5d 30 Suivant le relevement et ma hauteur Je trouve que lislle la fortune10 ainsi que les autres du debouquemt* Sont marquée Sur le plan de m fresie11 de 10m12 plus n quils ne Sont, ainsi la pte de N de lislle de la fortune dans le nnE, Il y a pleusieurs Islots au NE¼E la pte de le S au SE. un Banc de Sable et Caÿe* a toutte vüe a ESE 1 liüe, lislle coquellan13 au NE¼N 3d n 6 a 7L .
Notes : 
1 Les îles Hogsties, un petit ensemble de récifs coralliens situé à mi-chemin entre la Grande Inagua et l'île d'Aklin 
2 pour « lesdites » 
3 pour « la plus proche » 
4 petit groupe d'îlots rocheux dans le prolongement de la pointe SE de l'île d'Aklin (actuellement Castle Island dans le prolongement de la presqu'île d'Acklins elle-même partie de Crooked Island, une des îles des Bahamas). 
5 l'île d'Aklin apparaît sur les cartes assez imprécises de l'époque. Plus tard, on découvrira qu'il s'agit d'une presqu'île (la presqu'île d'Acklins) rattachée à un ensemble plus important. 
6 les islets de Miraporvos sur les cartes d'époque (actuellement Mira Por Vos Islands, récif inhabité au SO de Crooked Island) 
7 Le capitaine note « 4d 4 » au lieu de 4d N (le plus vraisemblable) ou 4d O 
8 chemin 
9 30 lieues 
10 l'île de la Fortune qui apparaît sur la carte du capitaine correspond à une langue de terre actuellement appelée Long Cay et appartenant à l'ensemble de Crooked Island (Bahamas). 
11 Amédée François Frézier (1682-1773, Ingénieur ordinaire du Roi, directeur des fortifications de St Domingue) a fait un relèvement du débouquement anglais (source « Description topographique, physique, civile, politique et historique de la partie française de l'isle Saint-Domingue », Tome 2, 1798. De Mederic Louis Elie Moreau de Saint Mery Page 817). D'après les cartes de Frézier dont nous disposons, la précision de la latitude est assez variable selon l'échelle de la carte utilisée mais meilleure que ce que dénonce le capitaine. 
12 Il s'agit de 10 minutes de latitude 
13 certainement Crooked Island**
Commentaires : 
  • Le capitaine doit traverser les Bahamas, une zone encore mal connue à l'époque, comportant de nombreux îlots rocheux et bancs de sable. 
  • Certaines des indications de cap suivi, de route et de distance effectuées sont incohérentes, comme plusieurs fois au cours de ces voyages. Les informations ne sont pas suffisamment complètes pour une reconstitution détaillée du trajet de cette journée. On connaît néanmoins, grâce aux îlots rencontrés, les lieux de passage de La Favorite
  • Plus encore qu'ailleurs, ses relèvements seront utiles pour améliorer la cartographie. Surtout si, comme c'est le cas ici, il relève des différences entre la carte et la réalité. Cependant, les navires marchands n'étaient pas bien adaptés pour cette mission. Il faudra attendre le début du XIXème siècle, que des expéditions topographiques avec des équipes de spécialistes viennent faire des relevés précis pour que les cartes s'améliorent vraiment. 
  • On comprend pourquoi cette zone a été souvent un lieu de naufrage pour des vaisseaux aussi bien civils que militaires, jusqu'à ce que la cartographie devienne précise et conforme à la réalité.