Précédent
Suivant
Journal

22 avril 1744
Passer le pointeur de la souris sur le texte pour en obtenir la traduction
Mercredy 22e. de midy a 1hre vent de NNE, grand fraix mer Grosse, gouverné au NO 1L⅓ Jai viré de Bord a lest 3d S Jusque a 6hres du soir 7L⅔ que jai viré jusques a minuit au n¼no que jai estimé 7L⅓ vent de nE¼E de minuit a 8hres gouverné au SE, fait 8L vent de l'EnE de 8 a midy au n 3d E 4L. hier Sur les 3hres apres midy eu conesSce de 2 Vaux Lun dans l'ENE¼E 3L et lautre dans le n¼nE a 6hres du Soir pris un ry1 dans le hunier, grand fraix ; Jusques au jour quil a calmé, defait le ry, veu un de Vaux du jour precedent, dans le SE a 1L Il a mis a la Bordée2 du nord, a mis pavillon Blanc3, Je luy ai mis le mien, au coucher du soleil le molle St Nicolas** au S¼SE 5d S 3L½, la terre E a l'E¼NE 5d E 7L a 8L, a 6hres du matin, le milieu de la tortuë4, a l'ENE 3d E, la terre la plus a lest est 5d N, la pte Jean ranel5 a l'E¼SE 3d E, le molle St Nicolas** au SE¼S 4L a midy la tortue** a l'ESE 5d E 12L. Leceuil du port a paix** a ESE 3d E, le cap St nicolas** S¼SE 9L suivant mon relevement et ma lattitude observée ma routte de 24hres a valeu le N¼NO 6L variation NE 5d 45m lattitude observée 20d.
Notes : 
1 un ris** qui permet de réduire un peu la surface de la voile quand le vent est trop violent (ici le ris est pris dans le hunier) 
2 Ce navire suit une route assez similaire à La Favorite puisqu'elle le rencontre de nouveau. Il tire donc des bords, lui aussi, en faisant alternativement un cap à 6 quarts de part et d'autre du vent de NNE. A l'occasion de cette nouvelle rencontre, il vire de bord tribord amure, ce qui le rapproche de la route actuelle de La Favorite pour tenter d'entrer en contact  
3 Le pavillon blanc est celui de la marine de guerre royale au début du XVIIème siècle mais à partir de 1739, les vaisseaux de la Compagnie des Indes furent autorisés à arborer ce pavillon puis dans les années suivantes ce privilège a été étendu à toute la marine marchande jusqu'à la Révolution (source Histoire du drapeau français – Société française de vexillologie). Il s'agit donc ici d'une reconnaissance mutuelle. Certains vaisseaux de guerre avaient pour mission de protéger le commerce maritime contre la piraterie en temps de paix, contre les attaques ennemies en temps de guerre. C'est peut-être le cas ici. 
4 l'ïle de la Tortue** 
5 la pointe Jean Rabel**
Commentaires : 
  • Le passage entre le Cap Saint-Nicolas** à l'extrême nord-ouest de Saint-Domingue, et la pointe sud-est de Cuba est délicat avec une mer plus formée et un vent assez défavorable. Mais le passage est obligé pour repartir vers la France. 
  • Même si la France n'est pas officiellement en guerre, on constate une grande prudence de la part de vaisseaux. Il est vrai que les actes de piraterie étaient fréquents dans ce secteur.