Précédent
Suivant
Journal

27 décembre 1743
Passer le pointeur de la souris sur le texte pour en obtenir la traduction
(Veu et parlé a Un Vau anglais Sous le cap St nicolas** qui croisoit et insultoit1 les Vau passant) 
Vendredy 27e. Les vens de midy a 4hres du matin du NE¼N au NE, Bon frais, Jai rangé2 les terres de lest a ½3 du cap St nicolas**, a 8hres du soir, jai eu Connsce dun Vau devant moy au SE aux Basses voilles, meme route que moy, a 9hres je lui ai parlé pour le faire arive Sous le vent, voyant quil etait enteté de me Couper le vent, etant presque Bord a Bord, je lai reconeu a Sa maneuvre quil me dit etre de nantes, Il ma pareu trop de monde et trop frais, je luy ai dit que je lui aurés passé Sur le corps, ayant cependant ete obligé a ceder, Je continuai ma route et a 10 hres Je ne le voi plus derriere, a 2hres du matin, Jai eu connsce de lislle leogane4 au SSE, Jai toujours gouverné Sur la pte de St marc5, jai disje eu connsce de la Gonave** Jusques a 4hres que le tems extrememt gras* et calme Jai viré de Bord, coureu un petit Bord au NNO pour attandre le jour, mais Il a fait calme tout plat, a 6hres Il a un peu fraichi de lest au NNE, fait routte pour doner dans le Canal6, de midy a 2hres le SO 3L⅓ vent NE de 2 a 4hres au SO¼S 3d ⅓7 et de 4 a 6hres le SSO 3L⅔ a 5hres ½ du Soir la tortue** au NE¼E 5d E 12L, la pte du ouëst du mole St nicolas** au S¼SE 5d S 1L, le cap aux foux8 qui est gros et elevé au S¼SO 5d S 3L la terre de la platte forme la plus proche au SE¼S ½L et de Six a 8hres toutte9 au SE¼S 5L⅓, rondissant comme la terre10 de 8 a 10hres l'ESE 5L de 10 a minuit E¼SE 4L⅔ de minuit a 2hres le SE 3L⅔, de 2 a 4 SE¼S 3L que Jai viré de Bord au NNO Jusques a 6hres ⅔ de L de 6 a 8 SE ¼ S 2L vent a lest, presque calme de 8 a 10 hres SE¼E 2L⅔, de 10 a midy a l'ESE 2L⅔ et toutes reduites11 le SSE 5d E 29L⅔, a 6hres du matin le cap au foux** au NO 5d O 12L la pte du ouëst de la Gonave** au SO¼S 4d S 5L la pte de lest au SSE 4d E 7L La pte du N de la Baÿe St marc** au NNE 5d N 6L celle du S au NE¼E 5L a midy le cap au foux** a ono 4d n 15L, la pte du S de St marc** de lentrée de la Baÿe au NNO 1L, la pte de lest de la Gonave** au S¼SE 2d S 3L celle du ouëst a O¼SO 5d S 7L la pte Basse de Larchai12 dans le Sus13 desquels sont les 3 petits Isllots14 que je ne vis point15 au SE¼E 3L½, Variation observée NE 5d 25m,   
(N°42 et 43 mort 2 negr Serere Escorbut agés de 28 ans et lautre Gujolof Scorbut abcés 30 ans m 3 sur la D)  
aujourd'huy et hier au Soir, il est mort deus negres comme en marge.
Notes : 
1 Le capitaine est vexé : délibérément, l'Anglais a refusé de lui laisser le vent, comme l'aurait voulu la courtoisie et les règles de navigation puisque La Favorite s'apprête à le doubler. Le capitaine se sent donc insulté. 
2 Ranger : passer à faible distance 
3 ½ lieue soit 1,5 milles nautiques (environ 2,2 km) 
4 Rectification plus loin, Léogane n'est pas une île. Il voulait écrire l'Île de Gonave. 
5 Le capitaine sait qu'il doit passer entre cette pointe du cap St Marc** et l'île de Gonave** pour se présenter en face de Léogane** qu'il aura alors au sud 
6 Le canal de St Marc entre le cap St Marc** et Gonave** 
7 Le capitaine a sans doute voulu écrire 3L⅓ 
8 Le Cap à Foux** se situe légèrement plus au sud que le cap Saint Nicolas**, de l'autre côté du môle du même nom. Contrairement à ce qu'indique la carte du capitaine, ce cap constitue en fait l'extrémité NO de Saint-Domingue. 
9 Il a voulu dire route 
10 Il fait un arrondi en suivant la côte 
11 Toutes les routes réduites, c'est à dire sur l'ensemble de la journée 
12 Il s'agit de la pointe de Larcahai** 
13 Il veut dire sud 
14 Les 3 îlets Arcadins, un groupe d'îles situé au fond de la Baie de Port-au-Prince 
15 La carte qu'utilise le capitaine est assez loin de la réalité dans ce secteur. Les nombreux relèvements qu'il a réalisés sont à la fois nécessaires pour naviguer dans une zone difficile mais il sait aussi qu'ils seront utilisés par la Compagnie des Indes pour améliorer les cartes futures.
Commentaires : 
  • Il ne faut pas perdre de vue que les manœuvres d'une frégate étaient lentes et difficiles, d'autant plus que l'équipage de La Favorite est handicapé par de nombreux malades. Lorsque deux vaisseaux passaient à proximité l'un de l'autre, les risques de collision n'étaient jamais totalement écartés. 
  • Le capitaine estime que le vaisseau qui se prétend de Nantes est, en réalité, un vaisseau anglais, même si sa présence à cet endroit peut paraître étrange. Un navire en provenance de Nantes serait un navire négrier et il aurait un équipage bien plus réduit qu'un navire militaire de même taille. Par ailleurs, la fraîcheur de l'équipage ne correspondait pas à celle d'un navire qui, comme La Favorite, terminerait une traversée de l'Atlantique.