Précédent
Suivant
Journal

16 décembre 1743
Passer le pointeur de la souris sur le texte pour en obtenir la traduction
Lundy 16e. Les vents de lest au N par louëst, calme. Grosse mer, venant du N. qui nous fait Bien roulle, le tems a grains, grande chaleur, jai teneu differentes routtes qui reduites me donent le ouëst, chemin 10L⅔ et par la hauteur, le O 4d ½ N ch1 de 10L 25m, je dis 402,  
Lattitude estimée N ------------------------------------------ 19d 58  
Longittude arrivée ------------------------------------------- 316d 19  
Variation observée NE ---------------------------------------- 3d 15m 
cette nuit une negresse a accouché de deus petits Blancs qui ont eu le Bapteme et sont morts un hre après.
Notes : 
1 chemin 
2 la formulation est obscure et pourrait prêter à confusion. En l’occurrence, il veut dire 10 L. 40. Rappelons qu'il s'agît d'une mesure sexagésimale (40/60 de lieue) autrement dit 2 milles nautiques.
Journal du capitaine Pierre-René Behourd
lundy 16e  
depuis hier midy a aujourdhuy midy Les vents on été variable du OSO au NNE et ESE petit vents Le temps par petit gren1 avec quelque peu de pluy et Ensuite beau temps La mer belle Singlée au NNO 2L⅓ O¼SO 2d Sud 6L. O¼SO 2L. OSO 2L⅓, a midy prenans hauteur La Route corigée ma valeu Le O¼NO 2d oueste chemin 10L⅓   
Latt observé Nord ---------------------------------------- 19d 56m  
Latt estimé Nord ----------------------------------------- 19d 51m  
Longt estimé --------------------------------------------- 316d 19m 
Notes : 
1 Il semble avoir écrit gren et non grin, ce qui pourrait se comprendre si « gren » est un grain qui vient de « grenasse »
Commentaires : 
  • Quand on compare la relation faite par les deux capitaines à propos de la naissance des jumeaux, on ne peut qu'être abasourdi par tant de différences. Outre la date de la naissance qui est différente, dans un cas il s'agit de "deu petits blancs" et dans l'autre de "deux filles (noires)". Le capitaine de Sanguinet ne semble pas savoir que les bébés n'ont une pigmentation définitive qu'au bout de 3 mois environ. Par ailleurs, il passe sous silence l'incident concernant le baptême tel qu'il est rapporté la veille par le capitaine Béhourd. 
  • L'attitude peu coopérative de l’aumônier, révélée par le capitaine Béhourd en date du 15, est à rapprocher de celle qu'il avait eu lorsque La Favorite était au mouillage au Sénégal. (voir le journal en date du 06 octobre 1743)