Précédent
Suivant
Journal

14 décembre 1743
Passer le pointeur de la souris sur le texte pour en obtenir la traduction
Samedy 14e. Les vents de lest a l'ESE, petit frais, Belle mer Singlant* a touttes voilles, gouverné* a louëst 5d S, tems a Grenasse1 et petite pluÿe ; veu pleusieurs sortes doiseaux et poissons 
Je ne Scai Si Je Serai juste, mais il est de la prudence de sen defier, Comme il est plusieurs vaux qui trouvent de la difference de lest a louëst quelque fois 60L, la route me vaut le O 2d ½ S ch.  36L  
Lattitude estimée N ---------------------------------------------------- 19d 41  
Longittude arrivée ----------------------------------------------------- 317d 19  
(N°30 mort un negre Bambara du Scorbut de 25 ans marqué sur la D 32) 
ce matin 8hres est mort un negre Bambara du Scorbut age de 25 ans.
Notes : 
1 averse 
2 on comprend qu'il veut dire "marqué 3 sur l'épaule droite"
Journal du capitaine Pierre-René Behourd
du samedy 14e  
(mort un noir)  
depuis hier midy a aujourdhuy midy Les vents on Regné de Leste a ESE petit vents beau temps. La mer belle Singlée* a O¼SO 2d oueste 36L a midy
La Route corigée ma valeu Le oueste 1d oueste ch --------- 36L  
Latt observé Nord ------------------------------------------------------ 19d 45  
Latt estimé Nord ------------------------------------------------------- 19d 33  
Longt estimée --------------------------------------------------------- 317d 38  
Variation observé NE ----------------------------------------------- 003d 10  
sur Les 10h du matin mort un Noir
Commentaires : 
  • La carte utilisée par le capitaine donne effectivement une indication erronée de la position de la côte de l'île de Saint-Domingue. Il le sait et s'en méfie, comme il se méfie sans doute des calculs de sa propre position. A mesure qu'on s'approche des terres, la plus grande vigilance s'impose. 
  • Rappelons qu'aucun système satisfaisant de calcul de longitude n'existait encore. Pour une traversée de cette durée, la méthode consistait à se positionner sur la latitude de la destination et de s'y maintenir en faisant un cap au plus proche de l'Ouest (ou de l'Est pour revenir). A l'approche supposée du but, la veille était constante dans les vigies pour alerter le capitaine de la présence de la terre. Une estime pessimiste (qui supposait que le navire était moins avancé que la réalité) pouvait retarder la vigilance et provoquer des naufrages. 
  • On remarque que le capitaine Béhourd note un relevé de latitude alors que le capitaine de Sanguinet n'en fait pas mention.