Précédent
Suivant
Journal

4 décembre 1743
Passer le pointeur de la souris sur le texte pour en obtenir la traduction
(a 3hres du matin, parlé a un Vau anglois nomé la Comtesse Baume de Falmouth** allant a la Barbade** de 22 Canons 120 h1 Capne Tercel, Jai fait 333d du Cap lesard et 46 minutes2)  
Mercredy 4e. tems Variable et Inconstant du ouëst au SE et calme, Gouverné du ONO au SO. Singlant avec les 4 voilles3 Sur l'apres midy ce Vau dans mes Eaux4 a 1L½ Je le fais observer et ce matin 3 hres a demi liüe, jai cargué* mes Basses voilles, etant Bien preparé5 Je luy ai demandé dou il étoit, Il ma repondu de Londres, allant a la Barbade, et moy de la Compne de france allant a leogane, Il ma prié de metre En travers, quil alloit Envoyer Son Canot a Bord, ce que jai fait, Jai apris de Loffer quil se nomoit la Comtesse Baume, armé a falmouth, parti Il y a 47 Jrs, armé de 22 pièces de Canon et 120 hommes dequipage, cest maté d'un mat et d'un artimon*6, mais bien allongé, Il ma dit avoir fait rencontre dun Vau français de la rochelle allant aléogane**, Il ma fait le mesme demande, Je lui dit avoir 36 Canons et 140 dequipage, Il ma demandé le nom du Vau et son port7, mon nom Je lai Satisfait mais pour le noirs Il na rien peu Savoir, Il se fait par les 333d 46 meridien Cap Lesard, La route me vaut le O d n8 chemin --------------------------------------------------- 9L   
Lattitude ---------------------------------------------- 18d 40m  
Longittude arrivé ------------------------------------ 337 6m  
(N°25 mort un negre guÿalof agé de 20 ans marque 3 sur lepaulle droite)  
Ce matin neuf hre Il est mort un negre guÿalof du flux de sang et fievre.
Notes : 
1 hommes d'équipage 
2 Ce qui représenterait 26° 14' à l'Ouest de ce cap. Cette valeur est en désaccord avec ce qu'écrit le capitaine Béhourt le 03/12/1743. Voir nos commentaires plus bas. 
3 il s'agit de la grand voile et du grand hunier sur le grand mât et de la misaine et du petit hunier sur le mât de misaine. 
4 dans mon sillage 
5 Il avait probablement préparé son artillerie. 
6 Il s'agit donc d'un ketch à hunier ou galéasse. Ce type de gréement est plus souvent rencontré sur des bateaux nordiques.
7 Il ne s'agit pas du port d'attache mais du port au sens de transport.
8 Nouvel oubli du nombre de degré Nord.
Journal du capitaine Pierre-René Behourd
du mercredy 4e 
depuis hier midy a aujourdhui midy Les vents on été variable du SE au SO et oueste, Ensuite au NNO petit vents calme par foy petit vents beau temps mer belle Singlé a O1/4NO 3L. ONO 2d O 2L. NNO 3d Nord 1/3L. A 4h Nous avons viré de borts Singlant au SO 1d oueste 1L. et O1/4SO 2d Sud 2L2/3 
a midy ne pouvant avoir hauteur 
La Route estimé ma valeu le oueste ------------------------ 7L3/4 
Latt estimé Nord ---------------------------------------------------18d 37m 
Longt estimé ------------------------------------------------------ 337d 4m 
variation observé ocasse NO ----------------------------------- 3d 0m 
(morts un negre) 
Sur les 9h du matin il est mort un negre
Commentaires : 
  • Non seulement il y a peu de vent et il est inconstant, mais en outre, il n'est pas favorable. Avec ces conditions, La Favorite avance lentement. C'est dans ce contexte que le capitaine voit s'approcher un vaisseau dans son sillage. Il pensait la veille qu'il pouvait s'agir de L'Aurore mais réalise qu'il s'agit d'un vaisseau inconnu et que ce dernier gagne du terrain. C'est pourquoi il se prépare à toute éventualité. 
  • Avec ses deux mâts, le vaisseau anglais semble nettement plus petit que La Favorite. Son capitaine prétend être armé de 22 canons et disposer d'un équipage de 120 hommes. Mais s'il bluffe autant que le capitaine de Sanguinet, on peut sans doute diviser par deux puisque La Favorite ne dispose en réalité que de 14 canons et 71 hommes d'équipage. 
  • Le fait de ne rien dire de sa cargaison est évidemment une sage précaution que devaient sans doute suivre tous les capitaines. 
  • Nous avons plusieurs valeurs annoncées concernant la longitude qui ne s'accordent pas. Les calculs de position des capitaines de Sanguinet et Béhourd sont relativement proches mais loin de ceux annoncé par le navire anglais. Or, si nous considérons que les Anglais utilisaient le méridien de Greenwich et non celui du cap Lizard, il n'est pas impossible que l'officier anglais ait annoncé 37° W et que l’ambiguïté quant au référentiel ait été volontaire ou pas. Cette hypothèse permettrait de réduire l'écart d'estime entre les 2 navires à moins de 1/2° de longitude.