Précédent
Suivant
Journal

3 décembre 1743
Passer le pointeur de la souris sur le texte pour en obtenir la traduction
(a 5hres½ veu 1 nare1 a l'E¼SE 5L f2 route a O¼NO) 
Mardy 3e Xbre, beau tems presque calme ait tres chaud singlant a toutes voilles, les vents a l'E¼SE au SE, petit fraix, faisant route au O¼NO, a 5hres et ½ jai aperceu un Vau derriere moy a l'E¼SE, a 5 liües a midy, il ma gagne 1L½, je ne scai qui il peut etre ; je crois cepend que cest le Vau laurore3 capne mr tüon qui part du senegal pour St louis** avec 150 noirs ; je fis metre hier un de me quartiers maitres noirs4 sous le gaillard* pr en avoir soin pendant sa maladie comme dun homme fort utille, je fais raser tous le noirs les tenir propre et pour en faire autant a mon arrivee, la route me vaut le O¼NO 2d½O chemin --------------------------------------------------- 25L  
(variation NO 2d°½) 
Lattitude estimée N ----------------------------------------------------- 18d 38  
Longitude arrivée --------------------------------------------------------- 337. 34
Notes : 
1 navire 
2 faisant
3 L'Aurore que La Favorite a vu arriver le 4 septembre au Sénégal, en provenance de Nantes, pour chercher des noirs.
4 Les 12 noirs que le capitaine a embarqué le 19 septembre, avant les captifs, pour renforcer son équipage sont donc probablement toujours à bord. Cependant, il n'apparaissent sur aucun rôle et ne font pas partie du décompte de captifs vendus à destination.
Journal du capitaine Pierre-René Behourd
Du mardy 3 decembre 1743 
depuis hier midy a aujourdhui midy Les vents on Regnée de leste au SE petit vents beau temps, mer belle singlée a O1/4NO 25L. Et a midy La Route estimée ma valeu Le oueste 4d 45m Nord 
Latt observé Nord ---------------------------------------------------------18d 37 
Longt estimé --------------------------------------------------------------337d 29m 
chemin estimé ---------------------------------------------------------------25L 
a aujourdhui a La pointe du jours Nous avons vu un batiments dans leste de Nous, sans pouvoir le connaistre de La journée que a La nuit sur mant Reconnu pour une galiote 
(du mardy veu un navire et Reconneu pour Englois) 
du marcredy sur les 4 a 5 heures du matin, Le batiment Englois que nous avions vu hier au matin, Nous Lavons Reconnu a la dite heure ayant mins son canot a la mer estant venu avec un officie a Notre borts il Nous a dit quil y avoit 45 jours quil estoit sorty de [bassin..??] et quil estoit armée En guerre et ayants 22 piece de canons [periee??] que dautres, dont je doute du fait et de 120 homme dequipages, et estant a labordages il Nous a dit quil estoit 37d plus oueste que Le cap Lesart et Nous Nous estimions estre a 31d qui Nous donneret une grose differante.
Commentaires : 
  • La reconnaissance de la valeur du quartier-maître noir malade et l'empressement du capitaine pour le soulager constitue un indice intéressant de l'ambiguïté des rapports entre les blancs et les noirs. L'esclave représente pour le blanc, davantage une valeur de travail qu'une valeur humaine, mais quand sa vie est en danger, le blanc prend soudain conscience que l'homme noir est aussi fragile que l'homme blanc. 
  • On comprend que la vente dans de bonnes conditions des captifs à l'arrivée à Léogane étant l'objectif principal du capitaine, tout ce qui pourra mettre en valeur sa "marchandise" est bon à prendre. Les soins du corps prodigués aux noirs ne constituent pas un signe de compassion pour ces "passagers" entassés dans les cales mais plutôt un emballage commercial. 
  • Une fois encore, les deux journaux de bord mentionnent le même événement sous des dates différentes, même s'ils s'accordent sur le fait que la rencontre avec le navire anglais était le mercredi. On sent bien à quel point cette entrevue se faisait dans la méfiance réciproque et chacun exagère son potentiel de combat. 
  • Le cap Lizard est à 5°12' à l'Ouest de Greenwich. La reconstitution du parcours de La Favorite donnerait une position proche de 38° de Greenwich qui était déjà le méridien de référence des Anglais, c'est à dire environ 33° du cap Lizard. Voir ce qu'écrit le capitaine de Sanguinet le 04/12/1743. Il faut se rappeler que la route de La Favorite est calculée sur le méridien de Ténérife dont la position relative n'était pas connue avec la précision actuelle.