Précédent
Suivant
Journal

26 novembre 1743
Passer le pointeur de la souris sur le texte pour en obtenir la traduction
(N° 15-16-17-18 mort un serrere1 age de 24 ans m 3 a la D, un guÿolof subitement 30 ans m 3 idem, idem de 24 m idem, 1 Bambara id 28 ans m idem)  
Mardy 26e. vents variables du SSE au SO, presque Calme, touttes voiles dehors, gouverné* au NO¼O, pleut grains ce qui me Cause Baucoup de maladie, je les fait laver, parfumer presque tous les jours, les pomade le matin et entre les deux repas, je fais doner, quelque morceau de Biscuit, de leau, des pipes et du tabac ne manque pas et comme ils prènent Volontiers du tabac en poudre, jen fait piller2, ainsi il ny a point de ma faute, de hier a aujourdhuy Il est mort quatre negres.  
La route me vaut le no¼o 1d O chemin ------------------------ 11L  
Lattitude observée N ------------------------------------------------- 15d 23  
Lattitude estimee N -------------------------------------------------- 15d 22  
Longittude arrivée --------------------------------------------------- 347d 20  
Variation NO --------------------------------------------------------------- 4
Notes : 
1 une ethnie du Sénégal et de la Gambie 
2 réduire en poudre à l'aide d'un pilon et d'un mortier
Journal du capitaine Pierre-René Behourd
du mardy 26 9bre 1743  
depuis hier midy a aujourdhuy midy Les vents on été variable du SO au SSE petit vents et ensuite calme, Le temps par petist grains depluy et Ensuite petit vents beau temps mer belle Singlée au NO¼O 1d Nord 9L ⅓ NO¼N 2dN 1L et a midy prenans hauteur La Route estimé ma valeu le NO 5d oueste chemin estimé 10L  
Latt observé Nord ------------------------------------------------- 15d 26m  
Latt estimé nord --------------------------------------------------- 15d 30m  
Longt estimée ---------------------------------------------------- 347d 10m  
(morts 4 negres)  
du lundy au mardy morts 4 negre Lun par maladie et Les autre setant Laisée mourir de fain faute de voulloir mangée
Commentaires : 
  • La saison chaude et humide se termine mais les températures et l'hygrométrie peuvent être encore très élevées. 
  • Le capitaine est pris d'une grande inquiétude quand on lui annonce la mort de 4 noirs supplémentaires. Il est difficile de distinguer, dans le rapport de son empressement à améliorer le sort des captifs, ce qui est réel de ce qui n'a pas d'autre but que de nourrir à décharge le dossier du procès que la Compagnie pourrait lui faire. Néanmoins la liste des soins prodigués aux noirs est impressionnante. Reste à voir si un usage intensif du tabac dans un espace confiné ne risque pas d'aggraver la situation.