Précédent
Suivant
Journal

23 novembre 1743
Passer le pointeur de la souris sur le texte pour en obtenir la traduction
Samedy 23e. Les vents de l'ENE a lest, petit fraix Beau tems, singlant a toutes voilles a loüest, Jusqu'a 6hres du soir que jai mis la route a l'ono, me faisant doublé les Islles1, la route me vaut le O¼NO mO2 --------------------------------------------------------------------- 29L  
Lattitude estimée Nord ------------------------------------------ 13d 38  
Longittude arrivée ----------------------------------------------- 350d 34  
(N 11 mort 1 negre subit age de 20 ans 3 sur la D.) 
Jai fait faire Un espece dantonoir d'une voille, pour done du fraix aux noirs en Entrepont, et malgré touttes me precautions il men meurt, si on ne faisoit pas si Bonne garde, il sen seroit jeté plusieurs a la mer, a 10 du matin, en faisant monte les noirs pour mangé, il en est mort un subitement.
Notes : 
1 l'archipel du Cap-Vert 
2 Le capitaine a omis le nombre de minutes de correction vers l'ouest
Journal du capitaine Pierre-René Behourd
du samedy 23 9bre 1743  
depuis hier midy a aujourdhuy midy Les vents on été variable du NE a L'ESE petit vents Le temps sombre mer belle mer belle (2 fois) singlée a oueste 8L⅓ et a ONO 21L, a midy ne pouvants avoir hauteur La Route estimé ma valeu Le O¼NO 45m Nord chemin estimé ---------------------------------- 29L⅓   
Latt estimé Nord -------------------------------------------- 13d 47  
Longt estimé ----------------------------------------------- 350d 12  
(mort un noir)  (mort un negre)  
Sur les 8 a 9h du matin il est mort un negre ayant étée quelque jours sans vouloir mangée et il a été Luy mesme homiside de sa morts, dudit jour a 3 a 4h est mort un negre et nous Lavons jetée a La mer.
Commentaires : 
  • Le capitaine de Sanguinet commence à s'inquiéter du nombre de noirs qui décèdent. Il cherche à prouver dans son journal qu'il a fait tout ce qui était en son pouvoir pour le bien-être de ses captifs, et que s'il ne s'y employait pas avec autant de diligence, il en mourrait bien davantage. 
  • On comprend quand même que les conditions de survie des noirs sont terribles dans un entrepont où l'on manque d'air. 
  • L'écart entre les deux journaux dans le décompte macabre se régularisera dès le lendemain. Le second décès signalé par PR Béhourd est repris dans le journal du capitaine en date du 24 novembre.