Précédent
Suivant
Journal

18 juin 1743
Passer le pointeur de la souris sur le texte pour en obtenir la traduction
Mardy 18e juin depuis le 7 Jusques a ce Jour, le tems a ete a lordre1, la haute saison2 cest declaree ce Jour par pleusieurs Eclairs et tonerres, et puis quelque fois elle comance de meileure hre. Il part souvent de Bataux pour Gorée** et il en revient.
Notes : 
1 à l'ordinaire = rien à signaler 
2 d'après Labat (1728), juin ferait pourtant partie des mois les plus favorables pour passer la barre (voir ci-dessous)
Commentaires : 
  • A propos du climat, voici ce que le Révérend Labat, missionnaire, note en 1728 :  
    "La saison la plus commode pour passez la Barre, est depuis le mois de Janvier jusqu'à celuy d'Aoust, les vents sont alors variables, le flot porte en haut, c'est-à-dire vers le Nord. Deux circonstances qui favorisent le passage, parce que la Mer est alors plus raisonnable, & que du moins elle donne lieu d'attendre que les vents & marées ne s'opposent point directement au courant de la Rivière; car c'est cette opposition & ce choc impétueux des eaux de la Mer qui monte contre celles de la Rivière qui descendent qui font ces grosses lames qui s'élèvent si haut et qui se brisent sur la Barre d'une manière à faire trembler les plus hardis.
    On a remarqué que les meilleurs de ces huit mois sont ceux d'Avril, May, Juin & Juillet, & que la plus mauvaise saison & la plus dangereuse est depuis le mois de Septembre jusqu'à la fin de celuy de Decembre, parce qu'alors l'abondance des eaux de la Rivière en rendant le courant très rapide, elles repoussent celles de la Mer de dessus la Barre avec un choc qui fait s'élever des montagnes d'eaux qui se brisent les unes contre les autres, & qui sont plus que suffisantes pour mettre en pieces des Bâtimens les plus forts qui se trouveraient entre elles ; à quoy il faut encore ajouter que les vents viennent pour l'ordinaire pendant toute cette saison de la bande de l'Est, ils soufflent avec impétuosité & augmentent la force du courant de la Riviere, de maniere que quand cette circonstance rendroit la sortie de la Rivière plus facile, elle en rendroit en même tems l'entrée tout à fait impraticable." 
  • Les entrées dans le journal deviennent irrégulières à partir de cette date. La Favorite est au mouillage et le capitaine ne reprend son journal que les jours où il se passe un événement qui mérite d'être signalé. 
  • L’essentiel du travail du capitaine se passe maintenant à terre. Son rôle de navigant étant terminé pour l’instant, il endosse celui d'agent de la Compagnie.
  • Gorée est le centre du commerce des esclaves en Afrique occidentale. La plupart des navires qui naviguent dans ce secteur sont concernés par ce commerce.